Pages

mardi 21 janvier 2014

2013 - Katy Carr - Paszport - Review / Chronique

 
Paszport by Sabine De Greef on Grooveshark

 
Katy Carr m'avait bouleversée en 2009 avec son troisième opus Coquette. Plus qu'une découverte, elle avait sortie une œuvre majeure, un hommage magnifique à la Second Guerre Mondiale, une guerre dont on parle beaucoup mais uniquement de certains aspects (Hitler, Hitler, euh encore Hitler, désolée mais je ne vois que cela quand je zappe sur Arte ou quand la chaîne publique belge RTBF évoque), cela me fait fuir, cela m'ennuie dans le sens que cette guerre regorge d'informations qui ne semblent pas intéresser les médias uniquement en quête de sensationnalisme (et un tantinet obsédés par le dictateur...). Katy Carr m'a apporté tellement plus que mes profs d'histoire ou que les documentaire fictions (à la con) diffusés sans cesse en boucle... elle a donné un visage humain, elle a parlé de véritables personnes qui ont vécu ce séisme, elle a elle-même été chamboulée par sa rencontre avec Kazik Piechowski, un survivant d'Auschwitz. Coquette restera à tout jamais une œuvre unique d'une beauté atemporelle, d'une finesse grandiose et rêveuse, mais Katy Carr ne pouvait en rester là, elle a encore pris connaissance de par ses racines du peuple polonais, de sa détresse pendant cette période sombre de l'histoire et de sa bravoure. Il n'en fallait pas plus pour que Paszport voit le jour en Pologne en 2012 et dans le reste de l'Europe en 2013.

Paszport est une œuvre conceptuelle intense, elle a perdu de sa coquetterie mais a gagné en profondeur. Après un dialogue d'ouverture entre Katy et Kazik, le fabuleux et palpitant morceau Kommander's Car prend le relais, un titre qu'on retrouvait déjà sur Coquette, celui qui parlait justement de l'extraordinaire destinée de Kazik (pour rappel, il s'est évadé avec d'autres détenus du camp d'Auschwitz à bord de la voiture du chef du camp), indispensable par conséquent pour introduire cet album vibrant chanté en anglais et en polonais. Paszport parle d'amour et de mort, de patriotisme, de l'oppression et de courage, la lumière vient toujours à triompher de l'obscurantisme et de la dictature. L'auditeur se verra propulser dans l'univers musical à forte consonance cinématographique de l'anglaise qui n'aura de cesse durant ce périple d'émouvoir, de fasciner de par la finesse et l'élégance de son écriture et des arrangements de ses compositions, Paszport est différent de Coquette, il s'aventure dans le folklore de l'est, une musique chaude et boisée, flamboyante, vibrante et sans fioritures, un peu comme si l'on passait de la belle théorie (mise en relief par le somptueux côté cinématographique de Coquette) à la pratique avec ce nouvel opus plus direct et concret (les personnages auparavant développés prennent ici véritablement vie).

Dernier opus de la délicieuse Katy Carr qui propose une musique de chambre engagée et intransigeante aux saveurs folkloriques. Une magnifique et poignante suite à Coquette.

Note Finale : 18/20
 
Site Officiel, Facebook

Où Trouver ce Bijou ?

Amazon.fr, Fnac.com, Wowhd.uk.com








5 commentaires:

Unknown a dit…

J'avais adoré Coquette; cet album a première écoute est plus complexe et necessitera plusieurs écoutes pour en apprécier toute la beauté.

Bernie a dit…

Votre blog est un phare pour une certaine musique européene, coquette est superbe. Merci

Anjelica a dit…

mais où as tu disparue ?

piotr a dit…

Plus aucune activité depuis si longtemps :-(

steve a dit…


Thank you for sharing the wounderful Article
شركة نقل عفش بينبع

نقل الاثاث بالمدينة المنورة
http://www.transferfurnituremedina.com/
http://www.transferfurnituremedina.com/yanbu-movers/

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails