Pages

jeudi 11 juin 2015

2015 - Indiana - No Romeo (Deluxe Edition) - Chronique d'une beauté pop délaissée




http://www.deezer.com/album/8324116


C'était de cela il y a déjà plusieurs mois, en mars/avril si ma mémoire ne me joue pas de tours, je me souviens encore de ma réaction par rapport à cette pochette : "encore une beauté qui veut faire de la pop, quel ennui" cela a tout de même aiguisé ma curiosité, j'ai eu raison, le premier album de cette anglaise est une pépite pop, elle est sans doute même la découverte pop la plus étonnante ce milieu d'année. Moi et la pop c'est une histoire compliquée, par moments, j'adore et d'autres c'est le désamour total (quand je suis dans ma période folk par exemple...). Pour le moment, c'est la lune de miel, je suis folle des refrains entêtants  même nunuches, il fait beau dehors, cela doit m'influencer...
 
Cependant Indiana ne sonne pas totalement "grand public", ses textes sont plus aiguisés, sa voix n'a pas besoin d'être trafiquée pour s'avérer fabuleuse, ses interprétations sont puissantes et toute en finesse, c'est une artiste à la fois lumineuse et mystérieuse... bref sa musique relève plus de la pop alternative que de la pop mainstream diffusée sur les "grosses" radios. No Romeo est un début fascinant mais a un défaut à la hauteur de ses qualités (et en particulier la version Deluxe) : il est trop long - 19 titres pour un album estampillé pop c'est très/trop ambitieux - sans oublier qu'il a connu déjà des problèmes concernant sa sortie retardée et un manque de succès lors de son apparition sur le marché... ce qui est vraiment dommage car la plupart des morceaux figurant sur cet opus sont de petits bijoux pop finement ciselés.
 
En ce qui concerne les morceaux indispensables à l'écoute, je pense que tous sont bons dans l'ensemble, il n'y a pas de réel filler, pas de titres honteux, loin de là, chaque morceau a un charme particulier capable d'enjôler l'auditeur qui y prêtera de l'attention: que ce soient sur les électriques Solo Dancing, No Romeo ou encore le single en puissance Heart On Fire que sur les morceaux minimalistes de toute beauté Play Dead, Calibrated Love mais mon cœur est ravi avec la sublime ballade Shadow Flash, le glauque Go Fast, le tortueux Bound ou l'atmosphérique Only The Lonely. Avec autant de talent, il n'y a plus qu'à espérer que malgré l'échec commercial presque prémédité de cet album, Lauren Henson aura la possibilité de sortir un second opus... je parie sans son label actuel Epic qui ne lui a pas rendu justice en lui offrant une promotion quasi inexistante.
 
Note Finale : 17/20 (juste le bémol sur le nombre de titre qui rend l'album un peu laborieux quand on l'écoute d'une traite)

Site Officiel, Facebook
Amazon,








5 commentaires:

SieurK a dit…

Une année d'inactivité mais vous savez toujours nous faire découvrir de la musique qui fait vibrer ! Merci beaucoup ! J'espère que vous continuerez à me faire découvrir des charmantes chansons pour mes oreilles :)

saab a dit…

merci SieurK, je ne regrette pas mon retour même en catimini pour le moment :)

urgent plombier paris 15 a dit…

Vous en avez mis du temps mais lire vos articles est un vrai régal , Plombier Paris 15 vous nous faites découvrir de la bonne musique et des chansons inédites .

Dsata a dit…

Épatante découverte !

plombier paris 18 a dit…


Very good discovery.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails