Pages

mercredi 23 octobre 2013

2013 - Mathilde Renault - Devils On The Road - Review / Chronique


Devils On The Road by Sabine De Greef on Grooveshark

Mathilde Renault est une artiste surprenante, un énorme coup de cœur de 2010. Justement l'année de sa transition ou éclosion musicale. Jusque là, Mathilde Renault faisait de la musique à connotation essentiellement jazzy  (mais pas que, je le détaille bien sur la chroniqué dédiée à Louana), jusque là, elle faisait peu entendre sa si jolie et charmante voix, on peut même presque avancer qu'elle ne l'utilisait qu'à titre d'accessoire de luxe. Un jour, elle a osé, elle a découvert sa voix et l'harmonie, entre son écriture, son chant et le piano a eu lieu, de cette symbiose est né Cameleon Boat (2001), un disque pop/folk magnifique, intense, pétillant et virevoltant, à l'image de sa créatrice. Mathilde Renault possède une personnalité volontaire, elle n'a peur de rien, elle ose tout, même de sortir un ep autoproduit sans l'aide de quiconque, elle n'a jamais attendu l'aide de l'un ou de l'une et ose rivaliser avec les sorties récentes d'une Birdy ou d'Agnes Obel, d'autres piano girls autrement plus célèbres. Cependant, Mathilde Renault est dotée de qualités artistiques toutes aussi intéressantes : la fraîcheur, la spontanéité ou encore le naturel de sa musique sont des atouts précieux et assez rares pour rendre sa musique unique.
 
C'est à la mi-septembre 2013 que la jeune artiste Belge a sorti son ep "Devils On The Road", elle en ressentait l'urgence, le besoin d'enregistrer ces titres qu'elle interprétait en live. De nouvelles compositions qui faisaient l'unanimité auprès d'un public toujours plus nombreux et enthousiaste envers l'univers pop/folk inventif, délicat, intimiste et profondément touchant de Mathilde. Cet ep possède des touches autobiographiques, il évoque des petits démons, les obstacles pas toujours des plus heureux rencontrés dans son parcours professionnel et personnel, et Mathilde Renault arrive à les exorciser de façon magnifique avec des textes finement ciselés, de mélodies passionnées et des ambiances mélancoliques mais le plus souvent radieuses comme échappées de l'été précédent. Made Up ouvre l'opus dans une atmosphère à la fois féerique et triste, très vite le morceau, au fils des lectures, devient addictif. Don't Escape prend le relais avec de magnifiques notes boisées, un enchantement pour les oreilles. Let's Enjoy est l'hymne de la rentrée, celui qui vous donnera le courage de vous lever et de soulever des montagnes. Ce morceau virevoltant aux allures très pop mais avec un côté bricolé irrésistible est une pépite de bonne humeur. Single Game replonge l'auditeur vers des lieux plus sombres et cela toujours avec un savoir-faire impeccable de la jeune artiste qui propose encore une belle et prenante mélodie tandis que Bad Luck clôt le mini album sur une note électrique et enlevée, autant dire qu'il s'agit d'un morceau avec un fort potentiel de single. Renversant tout simplement.

Avec Devils On The Road, Mathilde Renault ne propose pas qu'un prolongement de Cameleon Boat mais bien une œuvre singulière, raffinée, personnelle, attachante, une pièce de pop/folk de chambre lumineuse... Excellent.

Note Finale : 17/20

Site Officiel, Facebook

Où Trouver ce Bijou ?

Amazon.fr, Fnac.be








4 commentaires:

Morwenna a dit…

Une bien jolie découverte. Encore une fois, merci!

Anjelica a dit…

oui une jolie découverte. J'aime bien le morceau let's enjoy :)

saab a dit…

@ Morwernna et Anjelica : meric mesdemoiselles de l'avoir découverte, Mathilde Renault a un talent fou mais encore un peu méconnu du grand public !

Kdy a dit…

شركة اوائل المملكة 

كشف تسربات المياه بالرياض 0530662083

عزل اسطح وخزانات 

حل ارتفاع فاتورة المياه بالرياض

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails