Pages

jeudi 16 juillet 2009

2009 - InLove - Stories - Reviews - Chronique d'un album soul solaire




Que dire quand on possède si peu d'informations sur une artiste ? Oui, bien sûr, je peux vous retranscrire sa biographie issue de la presse : elle est née au Nigéria, elle a baignée toute son enfance dans la soul, etc. le genre de banalités qui ne donnent pas vraiment une idée du parcours musical de la demoiselle. Cependant, plus important, derrière InLove se cache un ex mannequin au timbre de voix sexy et éthéré pour qui la rencontre avec le DJ CAM a été décisive. Passé cette présentation protocolaire, je peux avancer sans trop me tromper que cet album estampillé soul lorgne davantage vers la lounge/chill out music que la soul/pop, ce qui me change un peu de toutes les dernières sorties très bling bling qui n'apportent pas grand chose au genre (VV Brown, etc.).

Le son, dans le cadre de cet album, est tout sauf tape à l'oeil : c'est très cosy, calme, si l'on n'y prête pas attention, cela pourrait même devenir une musique d'arrière plan, mais le premier opus Stories d'Inlove mérite bien plus de considération. En effet, depuis les travaux de Vikter Duplaix, Eric Roberson, Naked Music, je n'avais plus écouté une musique chill out aussi céleste et bien exécutée. Certes, quand on est pas habitué à ce genre de sonorités très moelleuses, cela peut décontenancé, cela n'est pas fait pour danser, ni pour se réveillé mais davantage pour se détendre et profiter d'une belle journée ensoleillée ou de la naissance d'une soirée. Pour changer un peu de la review track by track, je me suis amusée à essayer de décrypter les influences de l'artiste, n'hésitez pas à cliquer sur les noms pour visionner les chansons sélectionnées.

Les influences évidentes sont Minnie Riperton sur l'ouverture sensuelle I Want You, Les Isley Brothers sur le séduisant et désarmant hommage For Minnie Riperton, Stevie Wonder pour le satiné Sweetest Pain, Vikter Duplaix sur le moderne et hypnotisant Talk To Me, Andre 3000 sur la piste la plus enlevée et cheesy Winter In New York, Massive Attack sur l'atmosphérique Rain, Jill Scott sur l'engagé Fight, Michael Jackson sur le catchy Rock With You, Burt Bacharach qui a inspiré cette reprise arabisante/dub du classique The Look Of Love, et Isaac Hayes ou Alpha sur la douce et mélancolique clôture Real. Bref, en se rappropriant, en digérant la crème de la soul, InLove a créé un album savoureux.

Sophistiqué, raffiné, suave, sensuel, lumineux, cet album fait la part belle à une ambiance voluptueuse caressé par la voix exquise d'InLove. Un Must du genre.

Note Finale : 15,5/20

MySpace

Nuloop

Inlove - Stories

4 commentaires:

Daniel a dit…

Bravo, tu m'as convaincu de le réécouter pour faire plus attention aux influences. Et ça m'a permis de comprendre pourquoi il y a une piste que j'adore.

Aurélie a dit…

argh il n'est dispo que sur le itunes belge!!!! bouhhh snif !!!!

professeur chaos a dit…

C'est ton anniversaire dimanche
RDV a 13h30 a la gare pour choisir ton cadeau avec moi.

Anonyme a dit…

Une nouvelle playlist, please.

Jaybilla

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails