Pages

jeudi 9 juillet 2009

2009 - Dear Euphoria - Heal My Violence - Reviews - Chronique d'un album fascinant





C'était en avril, je vous avais parlé de mon affection sans bornes pour la musique d'Elina Johansson et de son projet derrière lequel elle s'était réfugiée : Dear Euphoria. Passé l'excellente surprise du premier album, la revoici de nouveau seule face à elle-même pour un second album Heal My Violence écrit, composé, produit et même distribué par ses soins. Dès la fin mars, je me suis mise à la recherche de ce second effort mais aucune boutique sur le web ne le vendait encore alors j'ai envoyé un mail à Elina, lui disant à quel point j'avais apprécié son premier album et que j'attendais avec impatience la commercialisation de Heal My Violence. Elle m'a avouée qu'elle n'avait trouvé encore personne pour la distribuer correctement mais qu'elle acceptait avec plaisir de me faire parvenir une copie de ce dernier. J'exultai de joie car j'adorais sa musique et était impatiente d'écouter ses nouveaux sons.

Maintenant pour entrer dans le vif, je suis inconditionnelle de Dear Euphoria, c'est simple la voix d'Elina est une merveille d'angélisme et d'expressivité, je ressens toujours des frissons à son écoute. Ce deuxième album, je l'attendais avec uen certaine appréhension, je n'avais entendue que deux ou trois chansons (dont l'électrique Pop Pills) à l'époque et je ne savais pas du tout vers quelle orientation musicale Elina se dirigeait. Dès la première écoute, j'ai été fortement emballée. L'album s'annonçait plus alternatif, plus lumineux et incisif. Il va sans dire qu'il demande plusieurs écoutes pour révéler sa splendeur. That You Would nous hypnotise d'emblée, le son aérien et les vocalises d'Elina sont somptueux. Gift révèle une fois de plus la capacité unique d'Elina d'émouvoir, d'interpeller. Une fantastique ballade en apesanteur.

On appréciera les superbes arrangements jazzy de l'onirique Tell Me mais c'est All Is Well qui s'en tire avec les compliments du jury. Cette ballade atmosphérique est un petit chef d'oeuvre que je vous invite plus que chaleureusement à découvrir. Poem remet en avant l'instrument du piano si caractéristique de l'univers musical d'Elina. Cet instrumental est d'une beauté à couper le souffle. Plongé dans une atmosphère crépusculaire Swimming propose de magnifiques arrangements de cordes. Frissons garantis. Pop Pills est l'une des titres les plus intriguants et excitants de l'année. Pop/électro alternatifs au menu pour le morceau le plus improbable d'Elina. Une merveille. Retour à une certaine forme de calme sur Heal My Violence qui comporte de belles envolées musicales. Un bijou. Sur la ballade pluvieuse Scars, Elina continue d'éblouir et de toucher l'auditeur. Heartbreaking. Jag Vet Inte clôture sur une note lo-fi à la beauté suréelle. Elina se rapproche davantage du travail de Dead Can Dance ou de Cocteau Twins que de Tori Amos et c'est loin d'être une mauvaise chose.

Album audacieux, dense, minimaliste, sophistiqué et profondément moderne mené de main de maître par l'excellente interprète et compositrice que se révèle Elina Johansson. Un de mes albums préférés de l'année 2009.

Note Finale : 18,5/20


Site Officiel

MySpace

Où l'acheter ?

CdBaby

Klicktrack

2 commentaires:

Daniel a dit…

Oui alors "Pop Pills", intrigant d'accord, excitant... ouais l'electro c'est vraiment pas mon truc, j'ai pensé à un problème dans la playlist quand le titre à commencé ;-)

Je sens que cet album était pas loin du troisième "+"

saab a dit…

@ Daniel :
Au début je pensais la même chose que toi de Pop Pills, je le trouvais même un peu moche mais je m'y suis faite rapidement, le pire c'est qu'il s'imbrique parfaitement avec le reste de l'album nettement plus doux et éthéré!

Non pas de troisième +++ c'est pour les chef d'oeuvre et je viens juste d'en trouver un avec l'album soul de Lee Fields que je chroniquerai prochainement.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails