Pages

samedi 12 septembre 2009

2008 - Susanne Sundfør - Take One - Reviews - Chronique d'un petit prodige musical



Take One by Sabine De Greef on Grooveshark

J'attends ce moment chaque jour de l'année, celui de la découverte musicale qui fera battre mon coeur un peu plus rapidement, me coupera le souffle, m'interpellera. Susanne Sundfør fait partie de ces artistes qui m'ont littéralement éblouie et je pèse mes mots. La jeune femme norvégienne a sorti, à tout juste 21 ans, son premier album Eponyme (2007). Un album piano-voix bouillonnant et tourbillonant qui n'est pas pas sans rappeler des artistes comme Tori Amos, Sarah Slean ou encore davantage Regina Spektor pour son écriture pointue. Un premier album renversant de maîtrise que Susanne décida néanmoins de retravailler pour un version plus intimiste qu'elle nommera Take One (2008). Cette nouvelle mouture est l'objet de cette chronique. Tous les morceaux du premier opus (à l'exception de Morocco absent de la nouvelle tracklisting et de l'ajout de la piste Interlude) ont été dépouillés, retravaillés dans le but de leur injecter une intensité et une sobriété nouvelles.

Le premier contact avec Susanne Sundfør a été un choc : une voix profonde d'une grande pureté et vectrice d'une émotion incroyable. On ne croirait pas que ce petit bout de femme au visage encore poupon puisse faire preuve d'une telle maturité vocale, les exemples sont nombreux : ses envolées lyriques sur Day Of Titans sont mirifiques, l'intensité presque religieuse qu'elle apporte sur les très engagés I Resign et Walls n'est pas sans rappeler Jeff Buckley sans oublier toute la subtilité qu'elle insuffle au magnifique Torn To Pieces (On Roses) et l'envoûtement dont elle fait preuve sur le sublimement folk/psychédélique The Dance. Mais Susanne n'est pas qu'une vocaliste d'exception et un plume acérée, elle est dotée d'un talent de compositrice et de musicienne hors pair, il suffit pour s'en persuader d'écouter l'instrumental Interlude : la sensibilité et la finesse du jeu sont époustouflantes. Je vous invite à savourer l'entièreté de l'album, l'ensemble des chansons est d'une qualité toute prodigieuse.

Vous avez remarqué que j'ai encore davantage utilisé de superlatifs de toutes sortes que d''habitude (et pourtant je ne suis jamais avare d'habitude) et cela est justifié Susanne Sundfør est une jeune nouvelle artiste captivante qui regorge de talent. Un faux premier album éblouissant. De quoi mortifier toutes les artistes catégorisées "piano-voix", peut être même la grande Régina Spektor...
Note Finale : 18/20
MySpace

Site Officiel
Où Acheter cette merveille ?

Profitez de la belle ristourne sur le site cdon.eu : l'album est à moins de 10 euros.

Amazon.com
Susanne Sundfør - Take One





7 commentaires:

Michael a dit…

Je crois qu'elle est norvégienne, pas suédoise. Ça doit être l'habitude ;-)

Sinon, c'est vraiment pas mal du tout...

http://abebedorespgondufo.blogs.sapo.pt/ a dit…

Good blog.

saab a dit…

@ Michael:

Merci pour la rectification, en effet, cela doit être l'habitude

;-)

Aurélie a dit…

très belle voix, musique magnifique, j'adhère à 200% !!!!

Fritz a dit…

De toute beauté!!! Encore une fois un gros merci. Ton site n'est pas très bon pour mon portefeuille par contre...

Aurélie a dit…

c'est clair lol!!! et susanne rentre dans la liste des artistes incontournables

Laurent91 a dit…

Vraiment sympa, belle voix et au piano vraiment bien (la nouvelle elton john au feminin en quelque sorte.. bon la je grains!)

La pochette du cd est très chouette aussi!!!

Bizz

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails