Pages

mercredi 10 juin 2009

2009 - Yeah Yeah Yeahs - It's Blitz - Reviews - Chronique d'un groupe au top de sa forme




J'ai toujours rêvé (et je continue... ) de trouver une descendance digne de d'artiste telles que Debbie Harry (Blondie) ou encore Siouxsie Sioux en me retrouvant souvent devant de pseudo chanteuses insérées comme argument marketing dans des groupes de pop/rock. A mes yeux, seule la chanteuse époustouflante du groupe Yeah Yeah Yeahs : Karen O mérite de faire partie du panthéon des grandes chanteuses de pop/rock (avec Polly Jean et Lisa Kekaula du groupe The Bellrays). Bref, cela ne doit pas dépasser le comptage des doigts d'une seule main. C'est pour cela que j'ai toujours eu un oeil attentif sur ce groupe américain qui il n'y a pas longtemps était encore undergroud. Après un premier album punk rock Fever To Tell (2002) devenu presque culte et un deuxième prenant déjà un virage plus popesque Show Your Bones emmené par le fantastique Gold Lion (video) le groupe a connu un sérieux passage à vide avant de revenir gonflé à bloc avec un troisème opus sorti en ce début d'année prolifique : It's Blitz! et le moins que l'on puisse dire c'est que ce nouvel opus a crée une polémique qui ne fera sans doute pas que de bien au groupe. En effet, fini (presque) les cris sauvages de Karen, fini (presque aussi) les riffs de guitare rageux, place à un groupe qui se décide à être plus tourné vers un public plus large sans renier l'aspect qualitatif de l'entreprise. L'album se décline essentiellement sur des pop songs synthétiques et des ballades éthérées (qui évoquent la dream pop/shoegaze) de toute beauté.

Le premier titre de It's Blitz!, le prénommé Zero est une pure tuerie. Il m'a fallu un bout de temps pour me mettre à écouter leur premier single, j'avoue que malgré mon amour pour Karen O, je ne me suis pas précipitée sur ce nouveau morceau. Et, j'ai eu clairement tort car cela a été le pied intégral de l'écouter, encore et encore sans jamais attraper la nausée. Ce sombre morceau électro pop est l'un des singles phares de 2009. Difficile de faire plus addictif ! Et Karen est toujours aussi frappée ! De même, Heads Will Roll qui a été utilisé pour être le second single de l'album est tout aussi addictif. Cette plage électro/pop/disco au rythme effrené est également un highlight de l'album. Jouissif. Jouant toujours la carte de l'accessibilité, Soft Shock apparaît pourtant plus tourmenté. Le bling bling des deux premiers morceaux a fait place à plus de profondeur et un son plus saturé et noisy. Excellent. Skeletons est une ballade shoegaze hypnotique sur laquelle Karen O démontre sa capacité à se faire très douce et posée. J'en ai encore des frissons à l'écoute. Sublimissime. Le chant se fait plus incisif sur le up tempo Dull Life. Les guitares sont de nouveau les bienvenues et elle se déchaînent tout comme Karen O qui démontre qu'elle a toujours l'énergie d'une punk rockeuse. Un bijou.

Le son se fait lourd et saturé sur l'infernal Shame and Fortune. Ce morceau électrique relève du grand art. Runaway renoue avec l'aspect plus posé et calme du groupe. On a vraiment l'impression de ne plus être en face de la même chanteuse capable de toutes les nuances dans son chant. Émouvant, mention spéciale pour la beauté de l'instrumental. Je suis complètement addicted aux chinoiseries de Dragon Queen, ce morceau funky et tordu est dominé par un rythme lancinant et par une Karen O totalement ensorcelante. Hyteric fait de nouveau appel aux ficelles du shoegaze pour nous plonger dans une un songe torturé (on peut apercevoir clairement les influences de David Sitek (TV On The Radio)). Toujours d'excellente facture, mais le fond s'avère peut être un peu vain. In The Shadow par contre clôture de façon magistrale l'album. On se sent transporté sur cette ballade très produite. Maintenant, je ne m'y attendais pas, mais j'ai reçu l'édition deluxe qui contient 4 morceau de l'album en version acoustique, je ne vais pas m'appesantir sur la question mais si vous pouvez vous la procurer, courrez-y. Ecouter Karen O qui se fait toute douce et si attachante sur des arrangements dépouillés, c'est exceptionnel.

Beaucoup de controverses pour rien, cet album constitue l'un des meilleures albums de pop de 2009. Bien entendu, les fans de rock pur et dur passeront leur chemin, les autre plus ouverts d'esprit seront convaincus.

Note Finale : A+(+)

Site Officiel

MySpace

Yeah Yeah Yeahs - It's Blitz! (Bonus Track Version)

5 commentaires:

Tamé a dit…

Belles sélections !
Je t'ai rajouté en lien dans notre Blogroll.
@+

Påscalinou a dit…

Raaaah Karen O
Je l'adore depuis le début.
Le changement de style me plait bien. Elle pourrait être une sorte de Blondie du nouveau millénaire.

saab a dit…

@ Pascalinou :
100% d'accord, elle est ce qui se rapporche le plus à la nouvelle Debbie, elle est capable autant de chanter sur des ballades que qur des morceaux rock déchaînés, elle est unique en son genre, moi aussi je suis sous son charme ;-)

Mmarsupilami a dit…

J'ai découvert le blog hier. Très bon!
Beaucoup de découvertes...

Sincères compliments faits, j'imagine que c'est un dérapage d'écrire en substance que les fans de rock pur et dur auraient l'esprit moins ouvert que ceux qui sont convaincus par Yeah Yeah Yeahs. Honnêtement, je plains ceux qui seraient bloqués dans l'une ou l'autre des catégories.

Alors, vivent les Yeah Yeah Yeah, la pop, le rock pur et dur, Lisa Kekaula et tout et tout. Nenni, valet?

:-)

saab a dit…

@ Marsupilami :
J'aime également ce que tu fais, j'y ai fait un tour, je ne voulais pas déraper mais il est clair que beaucoup ont décrié ce changement musical avant même de comprendre l'album, je reste un peu convaincue que leurs fans de la base ont été les plus féroces.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails