Pages

mardi 26 août 2008

2008 - Nina Kinert - Pets & Friends - Reviews - Chronique d'une pop aérienne de toute beauté





Mais si vous vous souvenez d'elle, je vous avais avoué le sort qu'elle m'avait jeté ici. Je vous avais également conté mon désespoir de ne pas trouver ses deux premiers albums Heartbreaktown (2004) et Let There Be Love (2006) ainsi que la crainte ne ne jamais dénicher (à un prix raisonnable) son dernier opus sorti cette année 2008 : Pets & Friends. Alors que je me promenais dans les allées d'une grande enseigne de vente de ma ville, j'aperçus par hasard son cd, je n'arrivais pas à y croire que le dernier album en date  de Nina Kinert ai réussi à bénéficier d'une distribution Belgique !

Elle a déclaré dans le cadre de la promotion de ce disque vouloir davantage être une pop girl qu'une folk girl, pourquoi pas ? Je ne demandais qu'à voir. Et s'il est vrai que le premier single qui a incendié mon coeur Combat Lover est ce qui se fait de mieux dans le cadre de la pop music, le reste de l'album se veut plus intimiste et expérimental qui suit les sentiers d'une pop intelligente et réfléchie mais les sonorités folk ne sont jamais loin... Golden Rings fait descendre en douceur la pression avec son spleen et la belle nostalgie qui le traversent. Quelques percussions, un piano, une touche de corde et la voix angélique de Nina font le bonheur des oreilles. I Shot My Man est un morceau de pop alternative absolument génial : une rythmique syncopée, des paroles non dénouées d'humour sont présentes sur ce morceau savoureux.

Pets & Friends se redirige davantage vers le folk, une plage intimiste touchante dotée d'un bien charmant refrain. Superbe. Beast est le premier vrai morceau mélancolique de l'opus : très peu d'effets sont apportés à ce morceau acoustique qui m'a profondément touché, une perle de simplicité au service d'une émotion sous-jasente. The Art Is Hard, à l'image de I Shot My Man, est un petit bijou de pop alternative, une profondeur de son fabuleuse, des arrangements fait de bric et de broc (quelques percussions, quelques claquements de mains, une clarinette, etc.) et la magie de ce morceau prend forme. Me Love U Long Time est un morceau au doux folk un peu plus conventionnel avant de laisser place à Love Affair, incontestablement l'une des plus belles chansons de l'album avec en backing vocal la présence de l'incroyable Ane Brun qui apporte un cachet brut et virginal à cette magnifique ballade acoustique émouvante. Bref un chef d'oeuvre.

Get Off est la chanson la plus "énervée" de l'album, Nina hausse et durci le ton pour notre bonheur, avec toujours dans les choeurs Ane Brun... A-Worn Out est un duo avec Love Olzon, un compatriote suédois de Nina, au final un charmante chanson qui ne verse pas trop dans le miel et qui fini en apothéose avec de très jolis choeurs. Libras, est une autre de mes chansons préférées, des arrangements fins, élégants et magnifiques, le chant cristallin de Nina vient sublimer ce morceau d'une douceur céleste. The Story Goes clôture de la plus belle des façons cet opus : avec émotion et simplicité. Une jolie ballade qui ravit les oreilles.

Un album intelligemment produit qui s'écoute avec bonheur du début à la fin. Aucune faiblesse à signaler, aucune chanson ne fait office de filler, ce qui est assez appréciable pour un album que l'on peut qualifier de pop intimiste. Au-delà d'une production respectueuse de l'univers de l'artiste, Nina Kinert s'en sort avec tous les honneurs, de l'écriture au chant, tout est parfait : sa voix pure et cristalline (sans être trop lisse) est un enchantement, de plus on la sent plus que jamais impliquée dans ses interprétations, la maturité de l'artiste commence à prendre une belle forme. A noter la belle présence dans les choeurs sur 4 chansons de Ane Brun sa compatriote scandinave. Si vous aimez Feist et encore bien d'autres folkeuses qui ont su conquérir votre coeur, n'oubliez pas de faire une place pour la belle pop aérienne de Nina Kinert. Vous ne serez pas déçus.

Note Finale : 17,5/20

Blog Officiel

MySpace

Facebook

Où Trouver ce Bijou ?

Cdon.eu

Fnac.fr, Amazon.fr

Pets

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Salut,
Juste un petit mot pour te dire que ta chronique n'est pas mal du tout, je viens juste de découvrir Nina Kinert et je n'écoute plus que ça. Je la trouve originale et j'aime énormément ce qu'elle fait. J'avoue avoir eu un faible pour "beast", magnifique et profonde...qu'accompagnent quelques notes de piano. Du pur bonheur tout en délicatesse... J'aime aussi beaucoup "I shot my man" ainsi que "combat lover" qui réveillent l'album avec un bon petit son, sans oublier "get off" qui fait preuve d'une grande générosité dans la voix et d'un bel élan. Je ne citerai pas tout, comme tu le disais l'album est pour moi très bon de A à Z.
Me reste à découvrir Ane Brun que je ne connais pas encore..
Merci pour ton blog, où je retrouve également quelques unes de celles qui m'ont fait vibrer, Laura Marling, Katie Mélua, Cat Power bien sûr et encore bien d'autres ! J'ai apprécié la balade du côté de cette jolie fille à la "pop très aérienne" comme tu le dis très justement! :)
Sacha

saab a dit…

@ Sacha :
Merci pour ta visite et surtout ton commentaire, cela fait un plaisir énorme de partager des goûts musicaux. Nina Kinert est très attachante c'est son gros point fort et je suis d'accord The Beast en particulier est une chanson magnifique !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails