Pages

jeudi 19 novembre 2009

2009 - Grizzly Beart - Veckatimest - Review - Chronique du chef oeuvre pop de l'année






Je ne suis pas dans la merde du tout. Je n'aime pas ce qui est téléphoné à l'avance, ni tous ces groupes de freaks qui se perdent en expérimentation et qui sont dotés d'une réputation souvent montée en épingle par des médias geeks qui se trouvent hyper cool d'écouter cela. Cette année, on arrête pas de parler d'Animal Collective et de Grizzly Bear, pas un blog ou magazine sur le web n'a échappé à la règle. C'est le duel des titans blablabla, je n'y comprends pas un traître mot mais je me suis laissée tenter à écouter ces deux groupes qui déchaînent clairement les passions. Ce qui est certain, j'ai pas accroché au dernier album Merriweather Post Pavilion d'Animal Collective, c'est trop expérimental et cérébral, cela ne me parle pas du tout mais j'admire leur travail, c'est indéniable, il faut en avoir dans la caboche pour pondre un tel oeuf. Par contre, j'ai eu un immense coup de coeur pour la pop ultra sophistiquée du dernier Veckatimest de Grizzly Bear. Je connaissais déjà le groupe depuis 2006 avec leur fameux Yellow House mais je n'étais pas prête à apprécier pleinement leur musique tout de même très intellectuelle et recherchée.

Maintenant que pourrais-je dire de plus par rapport aux centaines (voire milliers) de chroniques qui sont déjà parues sur la toile depuis ces derniers mois ? Sûrement rien de plus. Mais il me semblait indispensable tout de même de vous faire partager cet énorme coup de coeur. Peut-être certains d'entre-vous n'y ont pas encore jeter une oreille (je peux rêver, non ?). D'abord, je suis sensible à la belle voix élégiaque de Daniel Rossen, ce qui est un excellent début, si je n'aime pas la voix, c'est mort, impossible d'avancer davantage dans l'album, mes oreilles pourraient saigner ;-) mais cela n'est qu'un des innombrables points forts de ce groupe que je considère à l'heure actuelle comme le plus grand groupe de pop au monde. Rien que cela. Parce que j'ai pas en tête d'autres artistes capable d'atteindre ce degré de perfection depuis 2006 (peut-être Shearwater mais ils sont plus folk que pop, le groupe sortira un nouvel opus en févier 2010).

Au menu, une pop psychédélique que ne renieraient pas Brian Wilson et le doux dingue génial Robert Wyatt. Le miracle principal de Veckatimest est le suivant : il est à la portée de tout amateur de musique intelligente, si, si, ce n'est jamais aussi ennuyant et narcissique que Animal Collective ou Radiohead, cela se laisse écouter avec une simplicité déconcertante et pourtant c'est génial, le miracle de la pop music en quelque sorte. Je me sentirai en porte à faux de faire une chronique détaillée des chansons tout simplement parce ce sont tous des masterpiece sans exagération mais je peux mettre en avant certaines qui ne pourront que convaincre les derniers réticents à découvrir ce groupe : Two Weeks qui est un single réjouissant et terriblement attirant, impossible de ne pas succomber à ses différentes couches sonores et au chant angélique, All We Ask d'une délicatesse folle et totalement envoûtant. Il sera de même avec les irréels et paradisiaques Cheerleader avec en guest les choeurs de Victoria Legrand de Beach House et Ready, Able pour finir avec le ravagé I Live With You qui laisse exsangue.

Chef d'oeuvre, point à la ligne.

Note Finale : 19/20

Site Officiel

MySpace

Grizzly Bear - Veckatimest (Deluxe Version)



1 commentaires:

Tony a dit…

Objectivement, un très bel album qui mérite sa note

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails