Pages

lundi 21 février 2011

2010 - Sofie Sörman (with Franco Piccinno) - Defrost - Review / Chronique - du Jazz souple, fluide, épuré





Comme l'a précisé avec justesse Rönå Bongiovanni (de l'emission L'envolée Scandinave sur Radio Campus Clermont Ferrand) lors d'une émission : la connaissance du jazz scandinave en France ne doit pas se limiter pas à Fredrika Stahl ou Lisa Ekdhal. En effet, la scène jazzy de cette partie du monde est extrêmement riche mais relativement difficile d'accès si l'on se réfère à la première écoute : Jeanette Lindström, Edda Magnason, Solveig Slettahjell, Josefine Lindstrand, etc., Encore un peu inconnue dans nos contrées barbares, Sofie Sörman dispose cependant de beaux atouts pour toucher un large public européen car elle possède un univers aux ambiances personnelles et épurées qu'elle conjugue avec beaucoup de classe et de fluidité dans son approche musicale.

La rencontre avec le pianiste virtuose Franco Piccinno aura beaucoup d'importance dans la carrière musicale de la jeune suédoise qui partage son temps entre Stockholm et Paris. Après un premier opus Hidden Space (2009) sur lequel apparaissait déjà le pianiste italien, un album en duo piano/voix s'est imposé naturellement aux yeux des deux musiciens qui partagent une alchimie particulière. Defrost (2010) a cristallisé d'une très belle façon cette symbiose musicale. Les arangements de plusieurs morceaux déjà présents sur Hidden Frost on été retravaillés et aérés par le duo afin de laisser libre cours aux interprétations doucement habitées de Sofie Sörman et au jeu souple, aérien mais ferme du pianiste.

Le résultat laisse rêveur : c'est magnifiquement contemplatif et émotionnel. Se laisser embarquer dans leur monde garanti de passer un moment réellement inoubliable : entre superbes compositions originales et modernes aux contours mélodiques et à la mélancolie à fleur de peau, reprises de chant traditionnels suédois (Allt under himmelens Fäste que l'on écoute religieusement et avec émerveillement et l'émouvant Ack värmeland du sköne), Sofie se hasardera même à reprendre le morceau culte Ashes To Ashes du grand David Bowie. Une réappropriation dépouillée, particulièrement bien investie par Sofie, qui se révèle comme l'une des rares et belles reprises qui aient existé de ce morceau décalé. Sofie Sörman mérite amplement votre attention. Une belle artiste à suivre dans son périple.

Note Finale : 16,5/20

MySpace de Sofia Sörman

MySpace de Franco Piccinno

Facebook

Où Trouver ce Bijou ?

Hidden Space - Sofie Sörman

2 commentaires:

Fritz a dit…

Une voix d'ange!!! J'aime quand les arrangements sont plus étoffés mais çà marche bien ici. Tout à fait d'accord avec toi,c'est vrai que c'est une bonne introduction à la scène jazz scandinave pour certains qui pourraient être réfractaires à des artistes plus expérimentaux comme Jeanette Lindström,Jenny Hval et co.

Renaud a dit…

Tack så mycket !! Rönå

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails