Pages

mardi 13 mai 2008

Coup de gueule - Il fallait bien que cela arrive - China Forbes - 78' - Quand la magicienne de Pink Martini se tranforme en un clone de Sheryl Crow



Quand j'ai appris que la chanteuse du groupe Pink Martini était sur le point de sortir un album solo je me suis dit pactole en vue, Pink Martini, vous connaissez ? Non mais bien sûr que si, remémorez-vous le morceau Sympathique (la ritournelle avec le refrain Je Ne Veux Pas Travailler) :


C'était en 1997, le single qui a fait connaître internationalement ce groupe américain atypique que j'ai longuement détesté (sans le connaître) à cause de cette chanson qui bénéficiait de milliers de rediffusions chaque jour toutes chaînes de télévisions confondues car elle servait à promotionner une voiture on va dire de marque française, je haïssais ce morceau et je pense bien m'être jurée de ne jamais acheter quelque chose qui proviendrait de ce groupe, chanteuse ou qui que ce soit. S'ensuivit la sortie de leur premier album nommé Sympathique qui l'est en réalité bien plus, c'est un mini chef-d'oeuvre selon moi mais bien sur cela ne tient qu'à ma petite personne.

En écoute
:

Amado Mio (Doris Fisher, Allan Roberts, chanson apparue dans le film Gilda avec Rita Hayworth) :

Never On Sunday (chanson populaire grecque) :

Que Sera Sera (popularisée par Doris Day) :


Leur style musical est sophistiqué, raffiné, en un mot c'est la classe. Leur musique volontairement rétro mélange avec un bonheur indicible jazz, musique latine, musique japonaise, musique française d'antan, musique slave, musique classique, lounge bien entendu et les textes sont chantés en anglais, espagnol, portugais, italien, japonais, arabe et en grec moderne, rien que cela tiens. Les deux figures de proue sont Thomas Lauderdale, pianiste il est le fondateur et le directeur artistique du groupe ainsi que China Forbes, chanteuse à la voix incroyablement modulable , elle illumine, que dis-je irradie dans Tous les styles musicaux, sa voix est un joyau, rien de plus à ajouter. A noter que China et Thomas se sont rencontrés à la prestigieuse université de Yale de laquelle ils ont obtenu un diplôme avec distinction.

Lorsque j'ai loué à la médiathèque de Liège en 2004 Hang On Little Tomato, je ne savais à proprement dit rien de ce groupe (encore moins qu'ils étaient à l'origine du morceau maudit Je Ne Veux Pas Travailler aussi non...) j'adorais louer au hasard (pas toujours heureux en ce qui...) et le coup de foudre dès le premier morceau Let's Never Stop Falling In Love et la suite fut toute aussi surprenante, un voyage musical inoubliable. Peu après j'ai découvert qu'ils étaient à l'origine de Sympathique et depuis je leur ai non seulement pardonné mais j'écoute désormais ce morceau avec plaisir depuis que la publicité ne passe plus depuis des lustres.

En écoute
:

Let's Never Stop Falling In Love (c'est bien une de leur composition) :

Autrefois (toujours de leur cru) :

Una Notte A Napoli (encore une de leur composition) :

Kikuchiyo To Mohshimasu :

Aspetta Mi :

En 2007, ils sortent un troisième opus Hey Eugène plus léger et moins sombre que les opus précédents, je l'ai écouté, apprécié mais j'ai honteusement oublié d'acheter... La recette de nouveau fait mouche et le bonheur de s'immerger dans cette musique si diversifiée est de nouveau au rendez-vous, d'ailleurs je pense sérieusement faire la chronique prochainement dès que je l'aurai acquis en bonne et du forme.

En écoute
:

Taya Tan :

Syracuse (Henri Salvador):

Tea For Two (Thelonius Monk):

En vidéos :
Dosvedanya Mio Bombino en Live :

Hey Eugene en Live :


Donc 2008 avec la sortie d'un opus personnel de China Forbes (le deuxième car une première galette sortie en 1995 est passée inaperçue) me semblait une très bonne nouvelle, je me suis précipitée sur Amazon.com pour écouter des extraits de '78 et là le charme s'est rompu, mais qu'est-il arrivé à la merveilleuse voix de China qui nous transportait allégrement de la France des années 50's au Japon traditionnel en moins de 5 minutes ?

Les trois premiers morceaux font penser à Sheryl Crow et désolée pour les amateurs mais ce n'est pas du tout ma tasse de thé (elle possède une belle voix mais c'est trop commercial à mon goût)...Les seules pistes excellentes sont One Less Word, '78s, You Were/I Was, I'm Still Talking To You, Hey Eugene (reprise du dernier opus de Pink Martini) et Easter Sunday, le reste c'est presque bon pour la poubelle, ce n'est pas que cela est mauvais, c'est pire c'est médiocre, passable et en aucun cas à la mesure du talent de China qui a écrit les textes mais a aussi composé et réalisé une bonne partie de l'instrumentation toute seule. Ce qui cloche en réalité c'est la production qui est je ne vais pas aller par quatre chemins infâme, cela sonne commercial, sans aucune âme et quand cela vient de China cela fait mal au coeur. C'est officiel je jette l'opprobre sur le fameux producteur Gregg Williams (qui a déjà officié avec Sheryl Crow, The Wallflowers, Dandy Warhols) qui a réussi à transformer China une brillante chanteuse polymorphe et unique en son genre en midinette folk mainstream pour le grand public. Je t'en supplie China ne quitte pas Pink Martini...

En écoute
:
Everyboy Needs Somebody de 78's:

Pour vous faire une idée précise de l'album :

Son Myspace
.

Son site officiel
.

7 commentaires:

Raph a dit…

.... merci pour tes commentaires...
oui le dernier mark Lannegan / Isobel Campbell mérite qu'on lui fasse de la pub... :-)
...pour Pink Martini et sa chanteuse , je n'ai aucun avis... je ne connais pas ...sans doute pour les mêmes raisons que tu évoques au début de ton"post".. mais une chose quand même m'amuse... nous sommes deux à louer nos albums à la médiathèque de Liège ...

My Head is a Jukebox a dit…

Hello Miss Saab,
Pink Martini, cela ne m'a jamais vraiment inspiré. Mais je comprends tout à fait ton coup de gueule. Moi j'écoute plein de choses différentes, du rock, de la soul, du blues, de la new wave. De Joy Division à Curtis Mayfield le spectre est large. Mais dans le fond j'écoute toujours la même chose, de l'authenticité, des tripes et du coeur. Il me semble que ce sont des éléments indispensables.

saab a dit…

@ Raph :
Oui j'ai l'impression que la médiathèque de liège est un rendez-vous pour les mélomanes de musique ;-) Merci pour ton com et ton assentiment pour le futut poste sur Isobel Campbell et Mark Lenagan.

@ Régis :
C'est vrai les tripes il n'y a que cela de vrai je sais que j'aime des artistes qui sont plus commerciaux mais qui ont tous de même un talent artistique et la Pink Martini c'était vraiment un concept original et en solo c'est juste plat, cela ressemble déjà à tant de musiques faites... décevant.

dubleudansmesnuages a dit…

Excellent. Comme toujours. Net, précis et sans ratures. Un des problèmes réside dans le fait que 'les patrons de la musique' veulent un style formaté qui marche à coups sur. Rares sont les artistes qui arrivent a s'imposer en continuant de faire la musique qu'il souhaitent.
J'ai écouté deux morceaux dans myspace et c'est pénible. Navrant. Merci Saab.

Raph a dit…

... coucou ..pour te répondre plus facilement ce serait mieux que tu me laisse une adresse mail
si tu veux le ted Lennon ..rien de plus facile puisqu'il est à la média... :-)

Bob August a dit…

>cela sonne commercial, sans aucune âme
Ouch ! ça fait mal ;-)

Anjelica a dit…

J'avais beaucoup aimé leur 1er album que j'ai d'ailleurs mais les suivants j'ai beaucoup moins accroché. Je reviendrais écouter.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails