Pages

vendredi 1 mai 2009

2009 - Maria Taylor - LadyLuck - Reviews - Chronique d'un album printanier survolé par une artiste de talent





A 33 ans, Maria Taylor possède derrière elle une carrière apparentée à celle d'un vétéran de la musique. Un carrière entamée la fin des années 90's avec un groupe passé inaperçu : Little Red Rocket et puis surtout sa collaboration avec Orenda Fink au sein du groupe électro/dream/trip hop/pop Azure Ray qui lui vaut une reconnaissance dans les millieux avertis. En 2005, elle décide d'entamer une carrière : 11:11 (2005) et Lynn Teeter Flower (2007) qui recevront d'excellents échos de la critique. De plus, il serait vraiment exceptionnel que vous n'ayez jamais entendu la belle car plusieurs de ses chansons sont passées dans des séries "à succès" telles que Grey's Anatomy ou One Three Hill.

Ce qui me séduit chez elle c'est sa jolie voix angélique et son univers folk/électro/pop à la fois maîtrisé et enchanteur. Dans le cadre de cet album, on ressent que Maria Taylor s'est légèrement lâchée : elle a choisi une production plus léchée, des morceaux plus accrocheurs tout en gardant une qualité de composition de premier choix. Elle a sorti peut être sans le vouloir l'album idéal pour passer le printemps et l'été : léger, frais, doux, il ne sombre jamais dans la mélancolie plutôt froide de ses anciens travaux, place est fait pour accrocher un nouveau public afin de l'attirer dans son monde. Vu sous cet angle, vous pensez que sa musique est tombée dans les méandres du mainstream, et bien non ! Maria a eu l'intelligence de combiner une musique abordable et de qualité, au final cela a du représenter un challenge de taille car la frontière entre ces deux mondes musicaux est finalement très mince et est surtout une question d'affinité personnelle.

Ladyluck débute sur une note acoustique à la fois légère, douce et divinement bien arrangée. Exquis et désarmant, ce morceau est une excellente introduction. Time Lapse Lifeline est le morceau parfaitement calibré pour faire découvrir à un public plus large la musique de Maria. Un morceau entraînant, solide, très agréable et ne ressemblant pas trop à ce que l'on entend à la FM. It's Time est un morceau optimiste et léger. C'est plutôt bon, le seul bémol est le piano à la Vanessa Carlton, c'est a little too much car il gâche un peu le son de l'ensemble qui était assez réussi à l'origine. Mi-figue / mi-raisin. My Favorite.. love est sans doute la première chanson sur laquelle on peut apprécier la sensibilité de l'artiste. Cette ballade est une petite merveille. A écouter d'urgence.

100.000 Times
pourrait également représenter un futur single: fraîcheur printanière, rythme accrocheur mais la douceur et la subtilité de Maria viennent tempérer le côté un peu mainstream de la piste. Un petit bonheur pour les oreilles. Green Butterfly reste aussi dans la même veine d'une pop légère et lumineuse remplie de bonne humeur. Un vrai rayon de soleil. Superbe. Un morceau que j'apprécie beaucoup. Broad Daylight renoue davantage avec ses travaux ultérieurs : un musique plus sombre, plus éthérée, sa voix se fait également un peu plus impersonnelle et évanescente. On se retrouve dans une autre sphère qui est de l'ordre de l'enchantement. Personnellement c'est ma chanson préférée de l'opus. Une merveille. A Chance relève le tempo mais on reste dans quelque chose de sobre, de superbement produit, ce morceau est très bien servi au niveau des arrangements (en particulier par la guitare électrique qui donne un cachet électrique à ce morceau). Mon deuxième morceau préféré. Orchids est définitivement un morceau intimiste et émouvant. Une perle. Cartoons and Forever Plans clôture l'album sur une note enjouée et décalée vraiment délicieuse avec l'aide du leader de R.E.M. Michael Stipe. Un bijou.

Un album très agréable à l'écoute mais qui bénéficie d'une production un peut trop lisse et d'un ordre de passage des chansons pas toujours heureux (on passe de la mélancolie à un air plus enjoué sans fluidité). Mais ces défauts sont largement compensés par le talent de Maria qui brille autant d'un point de vue vocal que de l'écriture. L'album idéal à écouter pour le moment.

Note Finale : 15/20


6 commentaires:

Aurélie a dit…

j'aime bien!!! merci encore

Pitseleh a dit…

Le chant est toujours reconnaissable entre mille ma foi. Lynn Teeter Flower était brillant, j'espère qu'elle ne va pas tourner variété comme le fait Anna Ternheim...

Daniel a dit…

Je passe complétement côté c'est sûr, mais non, je n'y arrive pas, ni l'album, ni les clips.
Je suis resté bloqué à l'époque Azure Ray.

dubleudansmesnuages a dit…

Album que j'écoute et je ré-ecoute avec plaisir. A parler dans le bleu un des ces quatre.
cool

Alias a dit…

Album que vous pouvez gagner avec une dizaine d'autres à l'occasion du concours du mois de Mai de CTN MUSIC : http://ctn-music.com/?p=1858

désolé de faire un peu de pub ^^'

saab a dit…

@ Alias :
Il n'y a aucun problème, repasse quand tu veux ;-)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails