Pages

lundi 25 février 2008

Amel Larrieux - Lovely Standards - Review - Chronique d'un album... plus que charmant

lovely standards by Sabine De Greef on Grooveshark
Amel Larrieux, mais qui est-ce encore celle-là ??? encore une de ces chanteuse de r'nb' à deux sous se trémoussant à demi-dévétue dans des clips ? Non c'est le nom d'une des chanteuses les plus douées de la nouvelle scène néo soul américaine et, soit-dit en passant, totalement inconnue du grand public en Europe (j'ai quand même réussi à me procurer sa discographie sur e-bay en Allemagne il y a de l'espoir....).

Apparue en 1995 dans le groupe Groove Theory (son très smooth, groovy), elle entame en 2000 une carrière solo avec son premier album Infinite Possibilities et deux autres albums suivront Bravebird et Morning qui établiront son statut de presque reine de la néo soul (on ne peut pas oublier Jill Scott et Erykah Badu... mais ce qui la différencie nettement des deux autres c'est son aspect mystérieux presque mystique, elle ne se dévoile que très peu et sa musique est très lumineuse et positive... ce qui me procure un bonheur indéfinissable en l'écoutant).

Elle a décidé en 2007 de faire un album de reprises de jazz et... elle s'est fait descendre par pas mal de critiques musicaux, comme quoi il est bien difficile de faire accepter l'idée de changer de répertoire, de sortir des sentiers battus... et bien je vais vous faire une révélation c'est totalement injustifié tant de mépris car cet opus, à l'instar des trois autres, tient parfaitement la route et mieux il me fait atteindre par moments l'extase.
Cet opus est élégant, doux, tendre, lumineux et parfois plus sombre, Amel n'irradie pas de la même façon que sur ses opus de neo soul, non c'est différent et je pense, qu'outre la voix soi-disant pas à la hauteur, c'est la principale raison pour laquelle même ses fans n'ont pas vraiment suivis et pourtant le résultat est superbe si on prête une oreille attentive à cet opus. Il faut avouer que l'un des atouts majeurs d'Amel est sa voix et les nuances qu'elle est capable d'y apporter sont à couper le souffle, et ce qui est encore mieux c'est qu'elle n'en abuse pas elle sait doser afin de nous rendre addicted ! Les autres atouts de cette artistes sont : son écriture engagée sur la condition humaine et l'introspection (pas sur cet album consitué de reprises) et la musique qui mêle abilement lounge, jazz, r'n'b, soul, etc.

En ce qui concerne spécifiquement cet album If I Were A Bell ouvre d'une très belle manière l'album : c'est léger, frais avec un vrai swing bref enchanteur, Amel s'amuse et aime ce qu'elle fait, cela se ressent ! Try Your Wings est légèrement plus sombre, mélancolique et très élégant, je n'arrive pas à croire que des critiques osent dire qu'elle n'a pas la voix d'une chanteuse de jazz... (pas besoin de déployer sa voix à fond pour toucher l'auditeur et le charmer !) Lucky To Be Me et son ambiance feutrée possède un charme irrésistible, si Amel devait se reconvertir elle devrait penser à devenir magicienne... La quatrième piste Wild Is The Wind est incontestablement la reprise qui m'a le plus boulversée : son interprétation à la limite du dramatique est sublime, c'est une grande... Shadow Of Your Smile est une autre song très douce, mélancolique et touchante, la guitare omniprésente apporte une touche désuète magnifique. Avec You're My Thrill elle s'attaque à du lour une fois de plus et Amel s'en sort avec les honneurs, elle se réapproprie cette chanson et lui donne une indolence proche de la langueur et le résultat est délicieux pour les oreilles ! Younger Than Springtime plus lumineux mais toujours très ouateux avec ses jolies notes de piano ne nous fait pas retomber sur terre, on flotte toujours sur le doux son de sa voix angélique... Avec Something Wonderful, elle déploie un peu plus sa voix et lui apporte de jolies nuances, une chanson difficile à aborder mais toujours un bonheur d'écouter son interprète. If I Loved You est une belle chanson mélancolique dans laquelle Amel irradie et I Like The Sunrise est sans doute la meilleure piste : les arrangements magistraux (à écouter jusqu'au bout) et la voix de la chanteuse habitée comme jamais se mêlent subtilement.

Au final Lovely Standard est un album jazzy très soft, par moments mélancoliques mais doté dans l'ensemble d'une belle luminosité, Amel Larrieux ne se laisse pas dépasser et le fait comme elle l'entend avec son empreinte vocale, son originalité et son feeling original. En bref c'est à la fois frais et intemporel et c'est avant tout un oeuvre à côté de laquelle il serait bien dommage de passer...

Les vidéos :

Sweet Misery
(issue de son album Infinite Possibilities) :


Get Up

(issue de son album Infinite Possibilities) :


For Real
(issue de son album Bravebird) :


Weary
(issue de son album Morning) :


Dites-moi si vous êtes conquis...

6 commentaires:

Mrs Pillsbury a dit…

En voilà une que je suis depuis ses débuts...merci !

saab a dit…

Contente d'avoir trouvé en ta personne une amatrice !!!! :)

Curious world a dit…

Amel Larrieux j'aime bcp mais il est vrai que je ne connais pas tellement ces albums étant donné qu'ils sont tjs introuvables!!

Il faut que je me les commande car je l'apprécie beaucoup! De plus, son dernier CD de reprise de jazz à l'air sublime! (merci pour les extraits)

saab a dit…

@ curious world : oui c'est très difficile de se les procurer, un vrai scandale, c'est super on a l'air d'avoir pas mal de goûts communs !

cee dot a dit…

Katie Melua, Nina Simone, Aaliyah et maintenant Amel Larrieux!!! tu lis dans mes goûts ou quoi ? J'adore Amel Larrieux la 1ère fois que je l'ai entendue c'était sur le hit intemporel de Groove Theory 'Tell Me' puis j'avais vu son clip 'Get Up' qq années plus tard à l'occasion de la sortie de son 1er solo... Mais j'ai réellement découvert et appris à apprécier Amel Larrieux un beau jour sur un site de p2p que je nommerai point, en fouinant sur les dossiers de partage d'un gugus j'avais dl un titre d'Amel Larrieux 'Make me Whole'. Après écoute, je n'avais jamais ressenti une telle émotion et la chair de poule dans tous les sens. Enorme! J'ai pratiquement toute sa discographie, ses collaborations avec Guru, Sweetback, Glenn Lewis, les inédits de Groove Theory. Par contre son album Morning m'avait bien déçu et je n'ai pas cherché à acquérir son album de reprises, je ne suis pas trop friand de ce genre de projet.

Anonyme a dit…

J'aime bcp ces morceaux bien jazzy, c'est frais comme tu dis et bien agréable pour mes ptites z'oreilles..merci pour cette découverte

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails