Pages

samedi 9 février 2008

2008 - K.D. Lang - Watershed - Review - Chronique d'un album au doux parfum de printemps






Que dire de K.D. Lang, difficile à cerner cette artiste que l’on compte – à juste titre - parmi les plus grandes voix du Canada (ou du monde si vous préférez) : des débuts country assez réussis (Shadowland sublimissime et Absolute Torch And Twang qui l’a révélé au grand public), ensuite folk aux accents pop (Ingénue, All You Can Eat) et jazz aux accents folk (Drag, A Wonderful World, j’ai adoré l’incursion dans le jazz) pour revenir au pop folk (Invincible Summer et Hymns Of The 49th Parallel). Bref, elle a touché à de nombreux style de musique et s’y est adaptée avec talent à la manière du caméléon qu’elle est devenue. Elle possède un talent d’interprétation hors norme, difficile de dire qui peut la dépasser à ce jeu là, sa sensibilité à fleur de peau, sa simplicité, sa voix exceptionnelle, elle a tout pour elle cette grande dame de la musique. Vous avez compris : je l’adore, je ne peux me passer de l’écouter, je ne suis peut-être pas impartiale et tous ses albums ne sont pas égaux point de vue qualité (mais n’a jamais sorti de daubes : on peut trouver de grandes qualités à All You Can Eat et Invincible Summer à défaut d’être des albums parfaits).

Après de nombreux albums composés de reprises (Ingénue, All You Can Eat et Invincible Summer sont les seuls qui ne regorgent pas de reprises mais de compositions originales) elle revient en ce début d’année 2008 avec son meilleur album original jamais sorti. Cela a été un bonheur de bout en bout d’écouter ce petit bijou de tendresse, de douceur, de simplicité - comme quoi le naturel paye même quand on possède une voix pareille. Lang est apaisée et cela se sent : la maturité, l’âge a joué en sa faveur : sa voix n’a jamais été aussi belle et ses compositions aussi réussies, c’est un retour plus que gagnant…

L’introduction se fait en fanfare avec I Dream Of Spring qui possède une superbe mélodie très pop-folk-country, impossible de ne pas être emballé par cette chanson qui fait présager le meilleur de l’album : mélodque, ambiance aérienne lumineuse, lyrics nostalgiques, voix magnifique… déjà un classique pour moi et les fans de la dame. Et on emboîte sur Je Fais La Planche, déjà je suis très flattée qu’elle intitule sa chanson dans ma langue mais au-delà de cette remarque assez stupide de ma part (il ne faut s’étonner de rien avec moi…) cette chanson est fa-bu-leuse, impossible une fois de plus de ne pas être enthousiaste devant cette chanson qui nous plonge instantanément en plein songe face à tant de douceur, de simplicité : Floating Here, in A Dream, In This Dream Of Earth And Sky, In This Dream Of Life… La troisième piste Coming Home ne nous fait pas redescendre sur terre, de nouveau mes oreilles adorent cela : c’est frais, cela semble si facile pour elle, cela coule de source et pourtant on sent le vrai travail derrière et j’adore le banjo qui apparaît vers le milieu de la chanson qui ajoute une touche rustique, l’harmonie est sans faute.

La quatrième piste Once In A While, chanson d’amour joue la carte de la simplicité, pas d’arrangements surfaits, l’émotion de la voix de Lang est mise en exergue, c’est l’émotion la star de cette chanson. Thread est une chanson terriblement tendre et chaleureuse, les paroles sur l’amour font preuve d’une belle intelligence, les arrangements sont magistraux, Lang se fait terriblement touchante, la zen attitude et la luminosité sont au rendez-vous, on sent presque le printemps arriver... Puis survient Close Your Eyes qui nous replonge dans un songe apaisant, on reste bloquer sur la voix de Lang si sensuelle et envoûtante, toujours beaucoup de charme. Mais la vraie pépite de cet album c’est Sunday, cette chanson jazzy aux accents rétro est un chef d’œuvre, les mots me manquent pour décrire ce que je ressens quand je l’écoute, elle me procure un tel apaisement, un tel plaisir, cet hymne dédié au dimanche est juste une tuerie. On pourrait croire qu’ensuite l’album prendrait un coup de mou après Sunday et bien non : Flame Of The Uninspired est une chanson - à juste titre - inspirée, très catchy, une très jolie chanson pop folk irrésistible. Upstream est une ballade aux arrangements superbes qui nous invite à la relaxation et au bien-être, l’appel est tentant… Shadow And The Frame met la voix de Lang en valeur, niveau paroles la chanteuse est plus inspirée que jamais et dévoile sa conception de la vie : son aspect illusoire mais beau, elle est si juste, si sincère... superbe. L’album clôture sur Jealous Dog : il s’agit de Lang, de son banjo et de quelques notes de piano : la voix de Lang se fait plus grave sauf dans les chorus, cet aspect intime lui va comme un gant.

Alors que dire de plus par rapport à ce qui a déjà été dit (et même trop répété…) et bien l’année 2008 débute de manière excellent après l’habité Jukebox de Cat Power, Lang revient avec son meilleur album et semble être revenue en odeur de sainteté auprès des critiques (sérieuses quoi…) qui n’hésitent pas, de même que ma petite personne, à affirmer qu’il s’agit de son opus le plus abouti depuis un bout de temps point de vue création artistique. Si vous aimez la dame : aucune chance que vous soyez déçus, si vous ne la connaissez pas (ben oui en Belgique ou même encore en France sa notoriété n’est pas vraiment établie…) : il n’est jamais trop tard et pour les détracteurs de cette grande dame de la musique : elle vous cloue le bec avec un tel opus… déjà un des meilleurs de 2008 par ailleurs…. Indispensable pour passer un dimanche sous le soleil….

Note Finale : 18/20

Site Officiel

MySpace

Facebook

Où Trouver ce Bijou ?

Son Store, Amazon.com, Amazon.fr

Watershed - k.d. lang



4 commentaires:

Mrs Pillsbury a dit…

Me fallait-il une Belge pour me refaire découvrir à moi, Canadienne, cette artiste qu'est K.D. Lang ?
J'ai justement vu un reportage sur elle la semaine dernière et c'était vraiment bon.
Merci Saab

saab a dit…

J'ai pensé à toi en faisant ce post... dans votre magnifique pays vous possédez de très grandes voix...

ßertrand a dit…

C'est étonnant de voir à quel point tu es emballée par cet album. Moi je n'accroches pas et pourtant je sais qu'il y a du talent dans tout ça et que sa voix est vraiment agréable à écouter. C'est donc de sa musique que je ne parvient pas à me faire : -/

Dommage pour moi...

saab a dit…

Oui on ne peut pas aimer tout... il y a aussi des artistes qui ont beaucoup de talent mais je n'arrive pas à accrocher, c'est pour tout le monde pareil je pense... difficile de trouver les raisons, c'est une question de goût.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails