Pages

lundi 25 février 2008

2008 - Mary J. Blige - Growing Pains - Reviews - Chronique d'un album de la reine... du R'n'B commercial ou.. de la pop ?

Tracklisting :
01. Work That
02. Grown Woman
03. Just Fine
04. Feel Like A Woman
05. Stay Down

06. Talk To Me
07. Shake Down featurig Usher
08. Till The Morning

09. Nowhere Fast
10. Roses

11. Fade Away

12. What Love Is
13. Work In Progress (Growing Pains)
14. Hurt Again
15. Smoke
16. Come To Me (PEACE)

Mais qu'est-il arrivé à la reine du HipHop/R&B ? Et bien, après de nombreuses épreuves qu'elle a traversées, elle est enfin heureuse et elle compte le montrer à travers cet album. Je l'affirme de suite ce n'est pas son meilleur album comme cela s'est dit par contre je pense que c'est l'un des plus cohérents qu'elle ait sorti depuis des lustres (je possède l'ensemble de sa discographie mais avec Love & Life et The Breakthrough malgré certaines pépites j'avais pas accroché plus que cela... mais cela mérite une ré-écoute un peu plus attentive de ma part, je l'avoue...). Le seul point noir concernant la publication de cet album : je constate qu'elle vends relativement peu en Europe par raport aux Etats-Unis et son album a bénéficié d'une sortie aux USA en décembre 2007 alors qu'en Europe on a du tout de même attendre février 2008 pour avoir... le même album que les américains sans bonus track rien du tout et j'avoue ne pas apprécier ce type de marketing... mais je ne vais pas m'attarder sur ce léger incident et vais davantage me concentrer sur le contenu de l'album.

Tout d'abord, cet album est fait pour la bonne humeur, pour positiver dans la vie : si elle s'en est sortie pourquoi pas ceux qui sont dans une mauvaise passe, c'est son crédo et dans ce domaine là elle réussit parfaitement à transmettre une énergie positive. Ensuite son talent d'interprète et de songwriter est à son top, elle n'est plus le jouet des autres, elle prend le tout en main et s'en sort parfaitement : l'écriture n'est pas trop superficielle et les producteurs qu'elle a choisis donnent le meilleur de leur potentiel au service de la Queen.

Le cd démarre sur les chapeaux de roue avec deux up tempo qui donnent envie de remuer l'arrière train : Wort That et Grown Woman, rien de fracassant mais rien de honteux non plus, juste pour le fun. Ensuite, on enchaine avec la première perle le premier single Just Fine, un morceau old-school nous remémorant les meilleurs années des frères Jacksons, c'est dançant, frais, cet up-tempo me transmet une énergie positive énorme... Il fallait bien que cela arrive la première ballade de Mary sur cet album : Feel Like A Woman, c'est moelleux, langoureux à la limite du sirupeux sans friser pour autant l'indigestion, bref un plaisir sans conséquence... Mon deuxième coup de coeur Stay Down est un morceau plus classique dans le répertoire de la Diva mais que cela fait du bien : le son est planant, Mary tout en sobriété et retenue offre une interprétation à sa hauteur... Hurt Again est une autre délicieuse ballade old school très réussie.

Puis survient sans que rien ne l'annonce la faute de goût évidente en la présence de Shakedown avec en feauturing Usher et l'indigestion survient, cela ne passe pas et Usher m'ennuie profondément (si vous êtes dans le même cas faites moi un signe, please...) avec ses tics vocaux... on se croirait à un concours de celui que va envoyer le plus, Mary tu me déçois terriblement !!! c'est aussi fin qu'un hamburger de la célèbre enseigne ! Bon je me calme car Mary sait se faire pardonner ce petit écart avec la production des Neptunes Til The Morning et niveau qualité on est servi, c'est fun, frais, calibré pour les dancefloor et de nouveau l'influence des Jacksons se fait sentir (Pharrell une des têtes pensantes des Neptunes est un fan inconditionnel des Jacksons), une petite pépite : le rythme et les instruments très bien pensés. Toujours sur la bonne lancée, surgit la meilleure song de l'album Roses : petit retour en arrière vous avez certainement entendu parler du hit Umbrella chanté (?) par l'apathique et inénarrable Rihanna et bien elle était écrite à l'origine pour Mary... et j'imagine parfaitement ce qu'aurait pu donner comme résultat cette chanson avec l'interprétation de la Queen... mais ici l'équipe d'Umbrella est réunie de nouveau pour Roses qui en jette beaucoup plus que tous les Umbrella du monde : la musique est sublime, les lyrics engagées et Mary offre de nouveau une interprétation exceptionnelle en se permettant même de rapper... impossible de passer à côté de cela.

On poursuit avec Fade Away : cette chanson co-écrite avec Ne-Yo (qui assure également les choeurs) est relevée pas l'interprétation touchante de Mary, je comprends que certains amateurs de Mary n'apprécient pas le côté mainstream que prend sa musique mais on reste dans la qualité tout de même pas de quoi crier au scandale. Une autre ballade suit What Love Is est c'est plutôt pas mal, le refrain est accrocheur et Mary est divine, que demande le peuple de plus... Work In Progress se fait plus doux, plus volupteux, cette song toute en progression nous fait penser à la Mary J. Blige de son album Mary et cela fait du bien, l'esprit de Stevie Wonder ne doit pas être loin, j'avoue adorer ! Talk To Me et If You Love Me ne sont certes pas des chansons indispensables cependant elle ne font pas tache et s'accordent dans l'album sans trop l'alourdir... Par contre Smoke et Come To Me (Peace) sont des chansons qui à l'instar de Fade Away lorgnent sur le mainstream (un peu comme la reprise de One de U2) et j'avoue que j'ai particulièrement apprécié ces deux morceaux qui possèdent un fond sonore proche de l'univers pop de Coldplay voire d'Ozark Henry (artiste belge dont je ferai prochainement la critique du double album sorti en 2007), artistiquement Mary arrive à mêler les genres avec une belle réussite, du mainstream de superbe qualité.

75/100 : bon, le bilan est plutôt très positif mis à part 3 ou 4 chansons tout à fait dispensables, par conséquent le tracklisting de 12 chansons au final aurait améliorer la dynamique de l'album. Mais bon inutile de faire trop la fine bouche car bon sur 16 chansons 12 sont pour le moins très bonnes ce qui n'est pas donner à tous les artistes (surtout concernant les plus vendeurs...). Mary est en très grande forme vocalement et s'avère un must pour tous les amateurs de la voix de cette grande dame de la musique .

Les vidéos
:
Just Fine :

2 commentaires:

ßertrand a dit…

Sympa la chronique, complète et détaillée : -)

Grosso-modo on apprécie les mêmes chansons, en tout cas celles que tu préfères exepté "Just fine" qui m'agace.

saab a dit…

Je comprends ton point de vue, en plus la répétition de cette chanson peut lasser au fil du temps ! c'est souvent ce qui arrive aux up-tempo !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails