Pages

mardi 11 novembre 2008

2007 - Yael Naim (& David Donatien) - Album Eponyme - Review - Chronique d'une pépite à la fois légère et mélancolique





Je ne comptais absolument pas me procurer album au départ, je connaissais comme tout le monde la chanson New Soul qui en a justement ... soûlé beaucoup ! Pour ma part, quand j'ai découvert ce morceau il y a plus d'un an (au tout départ, avant même la pub Apple et toute sa médiatisation qui en a découlé) j'avais trouvé cela frais, mignon, inventif, hors normes mais on m'a mise en garde : le reste de l'album ne ressemble en rien à ce morceau : beaucoup de morceaux sont chantés en... hébreu. N'ayant même pas pris la peine d'écouter, j'ai un peu zappé l'affaire car excepté l'anglais, le portugais et l'espagnol, j'ai un problème avec les langues étrangères ;-) musicalement parlant. Il y a quelques semaines passant devant les étales d'un magasin, je trouve l'album à moins pour une bouchée de pain et décide de tenter ma chance, cela passe ou cela casse et puis je pouvais toujours le revendre à l'état neuf si cela ne me plaisait pas, par conséquent je ne prenais pas de gros risques.

Premier constat : je pensais que c'était Universal qui distribuait l'album (vu le matraquage publicitaire à son encontre) et pas du tout, c'est un petit label Tôt ou Tard distribué par la Warner. Vient ensuite le constat suivant : Yael Naïm n'est pas seule sur ce projet, le multi instrumentaliste d'origine antillaise David Donatien est associé à ce dernier comme un vrai binôme (seule Warner France n'a pas mis en haut de l'affiche le nom de David Donatien... mais depuis avril 2008 les nouveaux pressages français remédient à cette injustice). Et puis, je l'ai écouté ce cd, de suite j'ai été charmée, envoûtée par cette voix élégante, douce, claire, chatoyante et puis dans la même mesure par son univers musical pop/jazz/folk acoustique qui nous offre une cadre enchanteur et mélancolique.

Tout en légèreté et dépaysement, le morceau folk Paris susurré en hébreu avec quelques mots de français (un léger accent au charme fou) nous plonge dans un cocon ouaté. Féerique. Too Long par contre donne des superbes nuances plus mélancoliques et sombres à notre petit cocon qui se transforme en spleen. Ce morceau folk assaisonné de touches discrètes électro est à se damner. Et puis patatra New Soul, non je rigole, en prenant du recul (malgré le fait que l'on a subi cette chanson des centaines de fois sans consentement), je me rends compte qu'il s'agit d'un joyau qui irradie bien longtemps après son écoute, c'est de la pop ? c'est du folk ? cette chanson hybride est un morceau enchanteur qui a réussi à faire connaître Yael au-delà de ce morceau et à inciter les personnes intéressées à se rendre à ses concerts, c'est plutôt pas mal ? Première chanson chantée entièrement en hébreu Levater est traversée d'une atmosphère douce-amère tout en finesse, pas besoin de comprendre pour adorer ce beau morceau. Dans un registre à peine plus léger, Schelcha bénéficie de magnifiques arrangements musicaux qui mettent en valeur la douceur et la rondeur de l'interprétation de Yael, on se sent pousser des ailes à l'écoute de cette merveille.

Lonely est un morceau vecteur d'émotions intenses. Lent et mélancolique, il procure la chair de poule, j'en ai encore les poils hérissés à son évocation. Brillant. Far Far pourrait se décrire de par son rythme une berceuse, cette chanson est la plus optimiste de l'album avec New Soul, un vrai délice. Yashanti avec le chant d'oiseau en toile de fond possède un goût de paradis : douceur infinie, une mélancolie contenue, de beaux arrangements, le résultat est vraiment sublime. 7 babooker m'a donné tout de suite le sentiment d'être proche de l'intimité de l'artiste, c'est plutôt rare, ce superbe morceau acoustique est ensorcelant. De même la belle sensibilité dégagée par Lachlom et sa jolie mélodie ne pourra pas vous laisser insensible si vous prenez le temps de la (ré)écouter. Toxic, la fameuse reprise de la chanson de Britney Spears, désossée, cette chanson prend sa vraie valeur sensuelle et vénéneuse afin d'en faire rejaillir un petit chef d'oeuvre d'inventivité et de minimalisme. Pachad démontre toute la grâce et l'élégance de Yael sur une son jazzy magnifique. Endless Song of Happiness clôt de façon lumineuse l'album : Yael irradie sur ce morceau plus optimiste. Somptueux.

Alors que je n'attendais pas grand chose de cet album, je me retrouve avec un bijou à la fois minimaliste et sophistiqué, qui allie classicisme et inventivité. A coup sûr je suis devenue une victime de plus du charme jeté par Yael Naim. Mention très spéciale à Dave Donatien qui apporte un savoir-faire dans les arrangements tout à fait rafraîchissant et plein d'élégance. Rien à dire de plus, le résultat parle de lui-même, c'est somptueux, un must have de 2007.

Note Finale : 17/20

Site Officiel

MySpace

Facebook

Où Trouver ce Bijou ?

Amazon.fr, Fnac.fr






5 commentaires:

dubleudansmesnuages a dit…

Je suis très heureux de voir que tu confirmes toutes mes bonnes impressions que j'ai exprimé dans le bleu (bien plus timidement que toi) le 12 janvier 2008.

Lucrecia a dit…

Tout d'abord, un grand merci à toi de nous faire partager avec tant de générosité ta passion. De disséquer les cd comme tu le fais, et de prendre le temps de nous en présenter chacune des pièces, c'est assez unique!

Je viens de me taper l'écoute entière de Yael Naim tout en lisant tes commentaires.
Tout comme toi, je ne me serais jamais attardée à l'écoute de ce cd, tant j'ai trop entendu la pièce New Soul. Il fallait que je tombe dessus en venant faire mon tour sur ce blogue...

Et bien, j'ai réussi à apprécier. Et de la voir interpréter Toxic sur la vidéo, me l'a encore plus fait apprécier!

Voilà.
Cela fait des mois et des mois que je passe par ici et que je fais de belles découvertes, et aujourd'hui j'avais juste envie de dire : merci!

Mdkart a dit…

Comme presque tous, je ne connais que New Soul, mais apparemment, il va falloir que j'écoute le reste de son album car ton article m'en donne l'envie!

Jess a dit…

Un album charmant en effet.
A l'époque, j'avais eu un peu de mal avec... tellement emballée par New Soul, les autres morceaux m'avaient un peu échappée.
Puis, petit à petit, avec Too Long par exemple...
On la retrouve aussi sur le Hollywood Mon Amour, avec une reprise sublime de Flashdance :o)
Bises à toi.

saab a dit…

@ Armando :
Oui tu avais bien raison ! J'ai un peu de retard sur le coup mais mieux vaut tard que jamais ;-)

@ Lucrecia :
Le commentaire que tu as fait est celui dont je rêve depuis de long mois !!! Que je fasse découvrir l'album d'un artiste sous un jour différent que celui présenté par le single fédérateur. C'est moi qui te remercie Lucrecia, cela fait un bien fou de lire un commentaire aussi encourageant.

@ Matthieu :
Le reste de l'album vaut le détour même si cela peut dérouter.

@ Jess :
Salut, contente de te voir sur mon blog ;-) Oui c'est vrai New Soul n'est pas très représentatif de l'album mais on se laisse séduire par le reste. Hollywood Mon Amour est vraiment une excellente compil avec des morceaux que j'adore, je vais prochainement en parler grâce à Raph !
Bises à toi également ma belle.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails