Pages

vendredi 28 novembre 2008

2007 - Sophie Zelmani - Memory Loves You - Reviews - Chronique d'un murmure délicat et enchanteur





Tout d'abord, je la connaissais Sophie Zelmani depuis un moment et vous aussi, il suffit de réécouter la gentille ritournelle Always You qui n'a cessé de passer à la radio en 1995 (jusqueà l'intoxication totale, sorry Sophie) qui marque également le début de la carrière de Sophie Zelmani avec un premier album homonyme sorti la même année. Le problème c'est l'après : relativement peu de médias se sont penchés sur le cas de Sophie Zelmani et pourtant cela vaut la peine de redécouvrir cette artiste qui a joué un rôle majeur dans l'expansion de la musique nordique. Memory Loves You est le sixième album studio de Sophie et oui messieurs, dames, sa carrière a bel et bien continuée même si elle a essentiellement pris son envol uniquement dans les pays nordiques à quelques exceptions près (la Suisse et l'Allemagne sont firands de ses jolies comptines). Pour plus d'informations, je vous conseille de lire la chronique concernant la carrière de Sophie très bien résumée par Phelwyn ici. Si au départ, Sophie orientait sa carrière vers le mainstream, elle s'est rapidement orientée vers une musique pop/folk intimiste, douce et surtout mélancolique.

Tout d'abord : cet album il constitue en quelque sorte l'apothéose mélancolique du répertoire de Sophie : ce dique est sans doute plus sombre et moins mélodique que les précédents ce qui peut déconcerter et le rendre moins accessible ou mémorable. Ensuite, la magnifique voix de Sophie : mutine, enfantine, douce, tendre et fragile mais est surtout exploitée ici pour nous susurrer à l'oreille ses textes personnels. Plus proche de de Leonard Cohen que d'autres chanteuses folk, Sophie murmure davantage que chante réellement. Ce qui peut paraître déconcertant mais cela donne une impression de proximité, de rapprochement considérable afin de faire transmettre des émotions, qui petite touche par petite touche dissimulées tout au long de l'album, s'avèrent intenses. En effet, je n'ai pas honte d'avouer que la première fois que j'ai écouté l'album et plus exactement vers la fin de l'opus, mon nez a commencé à picoter c'est le signe précurseur d'une future petite larme, la faute à l'émouvante piste de clôture Shades.

Le premier titre Wait For Cry est le morceau typiquement Zelmanien si cette expression peut s'appliquer : une belle ballade pop/folk douce et mélancolique. Une très belle introduction. Sans conteste Memory Loves You est à priori l'une des chansons les plus facilement mémorables de l'album : mélancolique, sobre mais dotée de superbes arrangements et paroles, cette pièce folk est une petite merveille que je vous invite à découvrir. Broken Sunny Day avec sa petite touche roots est un pur enchantement pour les oreilles. Et la voix de Sophie toujours si touchante en particulier quand elle pose sur la belle mélodie de la chanson. Une belle plage lumineuse. I Got Yours est une comptine romantique bouleversante qui met une fois de plus en exergue le talent d'écriture de Sophie.

De même Sorrow ne hausse pas davantage le ton, cette magnifique berceuse est une perle de tendresse. How Different porte la touche zelmanienne sans conteste avec la maturité en plus. Un peu plus rythmé, cette belle chanson apporte une belle touche de luminosité et de chaleur à l'album. Superbe. De nouveau, on retombe dans une musique plus mélancolique et langoureuse sur l'une des meilleures pistes intitulée Love On My Mind qui bénéficie en particulier d'arrangements somptueux. Depuis Memory Loves You on n'aura pas été autant reveillé qu'avec l'écoute de Travelling, ce morceau toujours très mélancolique (il suffit d'écouter la voix de Sophie et les paroles qui y sont associées) est un highlight de l'album. Cette song accrocheuse est un vrai petit bijou d'orfèvre. Sur le doux How You Know Sophie Zelmani met en avant ses talents de compositrice et de musicienne mais le tout est rapidement éclipsé par la piste de clôture Shades qui serait capable de faire pleurer les pierres. Cette ballade aérienne dépressive est un petite chef d'oeuvre à écouter quand on ne se sent pas trop déprimé.

90/100 : j'ai été particulièrement touchée par cet album très sobre, mélancolique et qui s'avère finalement très brut au niveau du résultat, on ressent que Sophie veut aller droit à l'essentiel sans fioritures. Bien entendu, il faut adhérer à l'univers de la musicienne, à son concept minimaliste mais au combien séduisant de la musique ce qui lui permet de un d'être plus proche de son auditeur et de sortir un album tous les deux ans au maximum. D'ailleurs, en septembre 2008 elle a sorti un septième album The Ocean And Me. En attendant ma prochaine chronique, ce petit bijou folk est à déguster sous une couette douillette dans son canapé, bien au chaud.

Broken Sunny Day :




Wait For Cry :


4 commentaires:

Aurélie a dit…

j'aime bien, c'est très agréable à écouter, elle a une voix très jolie qui invite à fermer les yeux...

saab a dit…

Fermer les yeux pour s'évader et se reposer !

;-)

dubleudansmesnuages a dit…

tu as raison Saab. il s'agit d'une vrai merveille. J'aimme bcp aussi son album "The ocean and me". Tes découvertes sont une délice.

saab a dit…

@ Armando :
je pense avoir même une préférence pour Ocean and Me qui s'avère plus nuancé, les filles nordiques ont toutes frappé très fort en ctte année 2008 !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails