Pages

jeudi 13 novembre 2008

2008 - Terry Callier - Welcome Home - Reviews - Chronique d'une légende en pleine forme







Depuis mon dernier billet consacré à Terry Callier, peu de choses ont évolué : après plusieurs semaines suite à ma commande chez mon disquaire, j'ai enfin reçu le Live de Terry Callier : Welcome Home enregistré en mars 2008 au Jazz Cafe à Londres mais hélas son nouvel album Hidden Conversations n'est pas prêt de sortir, le site de son label Mr Bongo vient d'officialiser sa sortie... au printemps 2009, bref c'est pas demain la veille même si le temps passe toujours trop vite au goût de beaucoup d'entre nous. En attendant, pour patienter, l'écoute de ce nouveau Live, davantage axé sur son catalogue musical récent, me permet de passer un moment en osmose avec la musique de ce grand monsieur car s'il s'avère magique en studio, l'artiste prend toute son ampleur spirituelle et mystique en Live (d'ailleurs je ne me suis pas remise de l'aveu de Régis concernant le fait qu'il a pu assister à un de ses concert ;-).

Le son de ce live vogue entre acid jazz, folk et soul : When The Music Is Gone (Lifetime, 1999) ouvre le bal avec énergie et passion avec un Terry Callier en verve et plus en forme que jamais. Superbe. And I Love Her (reprise de The Beatles, Lookin' Out, 2005) est une ballade jazzy mélancolique magnifiée par l'interprétation émouvante de Terry. Sublime. When My Lady Danced (Lifetime, 1999) mise sur la belle dynamique de groupe des musiciens et sur la rondeur de l'interprétation de l'artiste. Une grande interprétation de ce morceau sensuel. Avec Fix The Blame (Lifetime, 1999) on se retrouve dans le genre musical Spoken Words. De la même façon qu'un Gil-Scott Heron en son temps, Terry démontre qu'il sait encore donner son avis sur des sujets sensibles avec clairvoyance : en l'occurrence la capacité des gens à rejeter la faute sur les autres sans assumer les conséquences de leurs actions. C'est La Vie (Time Peace, 1998) sur un rythme plus soutenu et léger propose un ravissant moment de détente aérien. What About Me (Lookin' Out, 2005), est au départ une belle ballade mélancolique captivante qui s'anime au deux tiers de la chanson grâce à un rythme plus entraînant. Un moment vibrant. Timepiece (Timepeace, 1998) déploie son sublime charme jazzy sur un saxo envoûtant tandis que Nobody But Yourself To Blame (Lifetime, 1999) reprend le message de Fix The Blame, avec un Terry Callier enflammé qui milite pour une conscientisation et une responsabilisation de l'humain quel qu'il soit. Une magnifique clôture en fanfare.

100/100 : un moment live exceptionnel qui ne peut inégaler le chef d'oeuvre Alive (2005) (qui reprenait ses plus grands succès) mais qui atteste de l'excellente santé musicale récente de ce charismatique et généreux artiste. Davantage qu'un concert, c'est une expérience spirituelle d'écouter Terry Callier, il semble investi et habité par sa musique qu'elle soit plus engagée (philosophique) ou légère. Bref, un live indispensable pour les amateurs de cette légende vivante.

Site Officiel

MySpace

Timepeace (Live) :


3 commentaires:

Algoma a dit…

Moment grandiose de cette écoute!! ...suis déjà impatiente d'attendre le printemps prochain ;-)
Excellente chronique Chère Saab (...me manque les émoticones -lol-)
Amicalement Bises

saab a dit…

Quel plaisir de te revoir Algoma !
Bises à toi également ;-)

SdC a dit…

Le printemps 2009 se rapproche !!
3 fois (au moins) oui ce live est monstrueux

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails