Pages

jeudi 11 mars 2010

2008 - Catbird - Among Us - Review - Chronique d'un groupe à l'onirisme mélancolique






Si je devais faire un top 10 des meilleures découvertes réalisées en 2009, le duo danois Catbird s'y trouverait sans aucun doute possible. Billie Koppel et Frank Hasselstroem ont commencé à faire de la musique en 2001 sous le nom énigmatique de Catbird. Billie est une vocaliste extraordinaire, dans la même veine que Beth Gibbons (Portishead), elle possède une voix reconnaissable dès les premières notes : doucereuse, caressante, sensuelle mais également sombre et dotée d'une petit vibrato qui à vous fendre le coeur. Elle écrit, compose et est co-productrice de l'oeuvre de son duo. De son côté, Frank est un artiste polymorphe : écrivain, compositeur, producteur et multi instrumentaliste plus que talentueux : il maîtrise à la perfection la guitare, le piano, le vibraphone, la basse, etc. Par la suite, le duo sera rejoint par de nouveaux musiciens : Soren Dahl (guitare), Klaus Norgaard (basse) et Anders Holm (percussions). Le premier album du groupe Sliding From The Moon sorti en 2002 a reçu des louanges et de nombreux prix dans leur pays le Danemark : leur mélange de pop, de funk et d'électro a ravit et rafraîchi. Si bon soit cet opus, il ne représente au final que les prémisses timides de leur potentiel énorme dévoilé sur leur second opus Among Us sorti en 2008.

Ce second album dévoile la vraie personnalité du groupe : dark, mélancolique, poétique, à la croisée des mondes cinématographiques développés par Jeunet/Carot et de Tim Burton. Leur musique est un doux mélange de lo-fi, d'indie folk/jazz/pop privilégiant les atmosphères acoustiques et sensorielles. Among Us introduit l'album sur une note low tempo crépusculaire, à la fois sombre et légère, un plage vénéneuse magnifique. How Long Must I Wait est l'un des tous grands morceaux de l'opus. Fluide, mélancolique, mystérieux, cette ballade frissonnante et désespérée est magique. A écouter absolument. Une instrumentation dominée par un séduisant saxo pour Parade, qui est un superbe petit interlude avant de découvrir Where Will You Be un morcau sensuel doté d'un refrain scintillant de mille feux donnant une touche féerique à ce superbe morceau. Keep Him Safe joue davantage sur des sonorités acoustiques et élégantes procurant de belles émotions raffinées. Fabuleux. Midnight Shelter s'avère plus brut et détonnant, un petit mix de jazz et de rock, que du bonheur tandis que City Of Blue redéploie un climat vaporeux et inquiétant dans lequel le groupe semble si à l'aise. Tout simplement ensorcelant et vibrant. Le chant de Billie sur ce morceau frappe en plein coeur, une fois de plus. Yellow Moon, ce fameux morceau, qui m'a permis d'entrer dans leur univers musical particulier, est une merveille parmi les merveilles. Une piste lo-fi aérienne d'une simplicité et beauté déconcertantes. Un peu de lumière fait son apparition avec le délicat et enivrant parfum de Stranger me remémore Felt Mountain (2000) des divins Goldfrapp. Little India enchante une fois de plus nos écoutilles, en misant sur une ambiance angélique et sobre, absolument charmante et envoûtante. A l'image des deux pistes précédentes, Come clôture l'album sur une note plus apaisée et légère que le début de l'album plus sombre et torturé.

Note Finale : 18/20

Un second album fantastique, magnifiquement écrit, produit, arrangé et interpreté. Un nouvel album devrait voir le jour cette année 2010. Un petit must de 2008.

Site Officiel (en français)

Site Officiel (en français) de Frank Hasselstroem

MySpace

Facebook

Bandcamp

Où se Procurer cette Merveille ?

Cdon.eu

Play.com

TDConline

imusic.dk


Catbird - Among Us



How Long Must I Wait from CATBIRD on Vimeo.

4 commentaires:

Ma mère était hipster a dit…

J'aime beaucoup! Ça ressemble à Claire and the Reasons non?

saab a dit…

@ Ma mère était hipster :

En réalité, je n'y avais pas pensé, c'est peut être un peu plus sombre dans le fond mais aussi acidulé sur la forme, j'ai évoqué Goldfrapp lors de leur premier opus Felt mountain ;-) Je suis très heureuse que tu apprécies, j'ai vraiment eu un gros coup de coeur pour ce groupe encore un peu underground.

Fritz a dit…

Une autre claque!!! Quelle voix! La scène danoise semble être en pleine effervescence; j'avais beaucop aimé Oh land. Parlant de danois, il faudrait que tu parles un de ces jours de Tina Dico, qui fait des trucs plus convenus, mais encore une fois, quelle voix!

saab a dit…

@ Fritz :
Une claque en effet ;-) Oui, je compte parler prochainnement de Tina Dico à travers son dernier opus Road To Gavle qui semble être le plus abouti et mature de sa carrière.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails