Pages

mercredi 17 mars 2010

2010 - Anne Lene Hägglund - Bird Cherry Grove - Review - Chronique d'une artiste qui a la folie douce et féerique







Je ne pense pas être la seule à méditer sur l'avenir de la pop musique qui se résume souvent, selon les médias, à des artistes bubble gum (Little Boots, LaRoux, Elie Goulding, etc.). Son avenir semble en tous les cas des plus radieux dans les pays scandinaves, parmi ces derniers, la scène musicale Norvégienne rassemble de nombreux nouveaux talents : Hanne Hukkleberg, Susanne Sundfør (dont The Brothel qui sortira à la mi-mars 2010 fait déjà des émules dans la presse), Ingrid Olava (The Guest sorti début 2010 reçoit également des lauriers de la part des professionnels) ou encore Mari Persen et Sissy Wish qui attestent de la bonne santé de la pop musique au sens noble et intelligente du terme. Et, je ne compte pas toutes les dernières trouvailles faites récemment et qui seront rapidement révélées sur ce blog musical. L'une des dernières découvertes s'appelle Anne Lene Hägglund et fait partie de ces nouvelles recrues qui empêchent à ce genre musical trop vite catalogué de tourner en rond. Anne Lene Hägglund qui a déjà fait ses preuves en live avant de réaliser son premier album au titre savoureux Bird Cherry Grove sorti au début 2010 ne se limite pas à être une lovely voice aussi ingénue, envoûtante et charmante soit elle et à faire de la pop sucrée calibrée pour la Fm. La jeune artiste a d'autres ambitions : réussir à intégrer des mélodies pop à partir de compositions complexes : à la fois denses et accessibles, un peu dans la même veine que Clare & The Reasons ou dans une moindre mesure, Sufjan Stevens.

More White Snow est une parfaite introduction. Jonglant entre versets sobres au charme évanescent et un refrain aussi séduisant que vivifiant, il s'avère un morceau pop tout simplement magique grâce également à son très bel instrumental. L'aspect ludique et enfantin de Big Men en font un morceau au charme irrésistible tandis qu'une mélodie entêtante envahira et saturera le féerique morceau indie pop déjanté River. Tout aussi merveilleux mais plus sombre et décalé Repeat enthousiasmera sans aucun doute l'auditeur. Une petite pépite. Difficile d'appréhender Marte comme un morceau à part entière : cet instrumental se caractérise principalement par des sonorités déformées et un brin monotones, heureusement il fait vite place à Humming Top, un morceau cabaret jazz/pop qui s'avère plus posé, mélancolique et onirique, un bijou. Décousu et un brin crasseux, Your Walk met en relief le côté un peu edgy d' Anne Lene qui s'avère ne pas être qu'une douce ingénue. Vraiment intéressant. No Memories renoue avec l'exercice de style de la piste intrumentale mais cette fois-ci le résultat est réussi. Hiding nous replonge dans l'univers enchanteur, féerique de l'artiste avec tant de charme et de spontanéité que cela en est désarmant. L'album se clôture à contre courant de l'ambiance électrique à laquelle ce dernier nous avait habitué avec tout d'abord : The Apartment, une ballade acoustique qui est un pur joyau suscitant de belles émotions mais l'apothéose est atteinte avec le fabuleux, théâtral et intimiste Go About The Sunshine.

Un premier album qui s'impose comme une curiosité décalée à découvrir absolument. Un peu de folie douce et beaucoup de charme ne font pas de mal. Anne Lene Hägglund est une artiste à suivre de très près.
Note Finale : 16,5/20
Myspace

Facebook

Où se Procurer ce Bijou ?
Cdon.eu
Play.com

Platekompaniet.no

Anne Lene Hägglund - Brid Cherry Grove

1 commentaires:

Fritz a dit…

Je n'embarque pas vraiment dans son universpour l'instant mais je vais laisser ''macérer''. J'ai hâte que tu nous parles du nouvel album d'Ingrid; les 1ers extraits que j'ai entendus sont hallucinants!!!!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails