Pages

vendredi 12 mars 2010

2009 - Rivkah - Second - Review - Chronique d'une artiste qui dévoile une pop intimiste et sophistiquée


Photo Credits : ELEN S






Quand je découvre, au hasard de mes pérégrinations sur le net, des artistes de la trempe de la française Rivkah, je me pose la question suivante : "comment cela se peut-il qu'autant d'artistes aussi talentueux peuvent-ils encore rester dans cette forme d'anonymat ingrat à l'heure du web ?" Le web remplirait-il son office ou ne serait-il au final qu'un fourre-tout dans lequel l'auditeur lambda ne s'y retrouverait pas ? Je veux bien admettre avoir découvert 90 pour cent des artistes que j'écoute sur le net mais je ne peux croire que seulement quatre articles (cela dit d'excellente qualité) circulent sur la toile concernant le deuxième opus nommé, tout simplement et à juste titre, Second de Rivkah, pour la circonstance je les nomme : Popnews, Hop Blog et l'Oreille de Moscou, Obsküre. J'espère me montrer à la hauteur pour un vrai cinquième article.

Cette jeune femme, artiste dans l'âme, possède plusieurs cordes à son arc : dessinatrice, illustratrice (c'est elle-même qui a illustré, d'une bien jolie et poétique façon, les pochettes de ses albums), créatrice de mode et d'arts plastiques, elle s'illustre également comme auteur, compositrice et multi instrumentaliste (ses instruments de prédilection sont des petits claviers et pianos). Rivkah a sorti un premier album autoproduit Walking Our Dogs (2006) avec la participation, entre autre, de David Ivar (Herman Düne), et a bénéficié de critiques positives notamment de la part des Inrockuptibles.

Second, (toujours autoproduit) sorti l'an passé, nous dévoile l'univers intimiste (jusque dans la moelle) de la musique de cette artiste à fleur de peau. Une voix gracile, cristalline, mélodieuse, habitée par les mots de ses ritournelles dispensant une poésie sombre et subtile. Son style peut se rapprocher du folk et de la musique de chambre dénudée, élégante et intuitive. L'album s'écoute d'un seul tenant avec un plaisir plus que manifeste car ces petits bijoux que sont ces ballades, admirables et finement arrangées, offrent un kaléidoscope d'ambiances passant de la légèreté à des atmosphères plus mélancoliques et sombres, avec fluidité mais sans compromis. Je défie quiconque ne succomberait pas au charme de cet opus qui se fait de plus en plus envoûtant au fil des écoutes, la beauté et le côté hypnotisant de Sister, la lullaby splendide et minimaliste Sleeping Beauty, le doux spleen chaleureux qui se dégage de Top Of The Hill, l'entêtant et ludique Interlace Me, le sombre et flamboyant Silly Girl, ou encore le troublant My Friend achèveront de vous convaincre d'une chose : Rivkah est l'un des plus jolis secrets musicaux gardés à l'heure actuelle. Ce qui s'avère plutôt cool à l'énoncé, l'est certainement un peu moins pour cette belle artiste qui mérite ardemment de sortir de l'ombre.

Un bijou de pop raffinée et sensible. Une artiste à (faire) découvrir dans les plus brefs délais.

Note Finale : 16/20

MySpace

Youtube

Mais Où Ses Superbes albums sont disponibles ?

- en France : au magasin Ground Zero : 23, rue Sainte Marthe, Paris 10e.

- sur demande adressée à son adresse e-mail : rivkahsongs@gmail.com

Rivkah - Second


les musiciens qui jouent avec Rivkah sur la video sont JL Cayzac a la guitare et contrebasse et Benoit Prisset a la batterie.

3 commentaires:

Aurélie a dit…

pour moi aussi c'est un mystère que tant d'artistes talentueux ne soient pas connus, contrairement à certain(e)s qui pour moi ne font pas de la musique

cc a dit…

Merci beaucoup de nous permettre d'élargir ce que nous avons entre les deux oreilles......pour ces voyages immobiles......

Mickael Choisi a dit…

C'est vrai que Rivkah, c'est très très chouette ! Une petite perle de disque.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails