Pages

jeudi 18 mars 2010

2009 - Nuaia - Premier Album Eponyme - Review - Chronique d'un groupe expérimental à la musique envoûtante






J'ai découvert la vocaliste suédoise Sofie Norling à travers son génial groupe jazz façon Big Bang : Quiet Night Orchestra mais j'ai appris vers la fin 2009, qu'elle faisait également partie du groupe au nom plutôt obscur : Nuaia. Sofie a la particularité de posséder une voix majestueuse et chaleureuse, très mature et expressive pour son jeune âge. Rien d'étonnant de la voir officier sur plusieurs projets musicaux. Nuaia regroupe trois personnalité : au chant Sofie Norling déjà pré-citée, Mika Forsling (guitare) et Michala Østergaard-Nielsen (percussions/glockenspiel). Sorti fin 2009 sur un petit label suédois indépendant de qualité Boogiepost Recordings, le premier opus Eponyme de Nuaia mérite qu'on s'y attarde. La musique de ce groupe fait la part belle aux ambiance sonores expérimentales et oniriques à la beauté minimaliste. Très difficile de situer le style musical du groupe : un mélange de jazz et dream pop pourrait sembler un bon résumé même si relativement réducteur.

Igloo nous introduit à l'album dans une belle atmosphère méditative et apaisante. Sofie Norling qui m'avait à un timbre de voix chaleureux s'avère ici plus sombre, glacé et transcendant, un peu à l'image de ces fabuleuses divas des 80's (Lisa Gerrard, Elizabeth Frazer, etc.) en version épurée (dixit sans les maniérisme vocaux). Joli. Plus vaporeuse, la ballade claire/obscure Beneath The Shadows est un petit bijou artisanal d'élégance et de minimaliste tandis que Imla sort des sentiers de la musique contemplative pour nous offrir un morceau trip pop crépusculaire et sinueux. Une des pépites de l'album. Empli de lumière, l'acid jazz de I Run séduit aisément l'auditeur de par son intensité au contraire de l'instrumental un peu crispant Nimiliss qui a la tâche de scinder l'album en son milieu. On and On et Saroso font repartir sur des bonnes bases l'album en tutoyant la musique ethnique et font songer aux belles années des mythiques Dead Can Dance. Deux pistes sublimes et profondément envoûtantes. Plus éthéré et délicat, l'intensité en crescendo du somptueux Follow qui procure, au final, de beaux frissons. Over The Trees clôture l'album sur une ambiance chaude, douce et caressante. Une petite merveille.

A écouter les yeux fermés et avec un casque visé aux oreilles dans la pénombre. A découvrir pour le voyage musical et la voix ensorcelante de Sofie Norling
Note Finale : 15/20
MySpace

Facebook
Où se Procurer cette Perle ?

Le site du label Boogiepost

Cdbaby


Nuaia - Nuaia

2 commentaires:

madamacri a dit…

vraiment atmosphérique... belle voix!

Fritz a dit…

Wow!!!tout un voyage onirique! Sur ''I run'' si je me ferme les yeux, je croirai entendre Wildbirds and Peacedrums. Merci pour le lien CDbaby, en plus c'est peuchère ;-)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails