Pages

jeudi 24 décembre 2009

2008 - The Moleskins - Dedication - Review - Chronique d'un album de reprises surprenant






J'ai attendu quelque peu pour chroniquer cet album que je possède depuis mois déjà. J'ai trouvé que c'était l'opus idéal pour passer une soirée de réveillon sous les meilleurs auspices. Je n'apprécie pas nécessairement écouter un album de Noël (exception pour l'album de Noël d'Halie Loren chroniqué ce matin) mais un album aux saveurs jazzy et feutrées pour parer d'élégance cette soirée particulière. The Moleskins est quartet suédois composé des musiciens suivants : Patrik Blomqvist aux percussions, Björn Enegård à la basse, Philip Neterowicz au piano et la belle créature habillée d'une robe verte satinée sur la cover de l'album est la chanteuse Caroline Ekström. La jeune dame connue pour sa magnifique voix limpide et expressive dotée d'un grain légèrement rauque officie également sur d'autres projets très excitants comme le groupe électro/soul Iou un duo avec le producteur danois de premier plan Robin Hannibal (leur premier album sortira sans aucun doute en 2010 et est l'un des plus attendus pour ma personne) et The Harvest qui est orienté vers le blues acoustique.

Comme premier album le groupe The Moleskins a décidé de faire un album de jazz vocal composé de reprises. Vous pensez que cela n'a rien de très original. Pourtant Dedication est un hommage à des groupes et artistes mythiques de la pop/rock/soul/country music de ces dernières décennies. Il est vraiment étonnant de retrouver des artistes tels que Sade, The Police, Eurythmics, Pink Floyd, Led Zeppelin ou Alison Krauss & Union Station revisités avec une touche de nu jazz chaleureux et de bossa nova. L'album est savoureux du début à la fin. Quel plaisir d'entendre Is It A Crime (Sade) avec un rythme légèrement plus tonique, les vieux classiques incontournables comme Money (les Pink) ou Dazed & Confused (Led Zep) se draper d'habits lounge classieux avec une vibe rétro ou encore de savourer des morceaux plus contemporains de groupes qui officient depuis les années 80's : une version particulièrement sensuelle de Here Come The Rain Again (Eurythmics), cabaret jazz feutré sur Message In A Bottle (Police) ou tendre et chaleureuse de Let Me Touch You For Awhile (Alisson Krauss & Union Stations) sans oublier une cover soulful fort intéressante de In The Waiting Line du groupe Zero 7 sur laquelle Sophie Barker faisait des miracles.

Un album de jazz vocal et de reprises qui mérite ardemment que l'on s'y attarde. Un petit must.

Note Finale : 15/20

MySpace

Facebook

Où Acheter ?

Klicktrack




2 commentaires:

Philesb a dit…

"In The Waiting Line du groupe Zero 7 sur laquelle Sophie Barker faisait des miracles"

J'avais acheté il y a quelques années les deux premiers albums de Zero 7 uniquement pour les titres chantés par les chanteuses!
J'avais ensuite acheté les albums solos de Sia et Tina Dico et j'étais hyper déçu car c'était sans interet.Sophie Barker à l'époque n'avait pas encore sorti son album solo et là tu viens de me rappeler cette chanteuse et je vais voir ce qu'elle a fait.

Ingrid a dit…

Ô j'adore ! En même temps, je ne suis pas du tout difficile en jazz mais si en plus il y a une voix féminine dessus, c'est du bonheur. Merci beaucoup !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails