Pages

jeudi 3 décembre 2009

2009 - Terry Callier - Hidden Conversations - Review - Chronique d'un sage musical en mutation






Je suis admirative, je suis même fan de Terry Callier, je vous en ai déjà parlé à trois reprises ici. Ce grand monsieur de la folk/soul music est en quelque sorte mon héros musical. Après avoir sorti plusieurs chef d'oeuvre dans les années 60's/70's, il a du se résoudre à abandonner la musique dans les années 80's car cela ne payait plus les factures. Il est redécouvert par miracle à la fin des années 90's et obtient l'opportunité de ressortir des albums folk/jazz plus qu'intéressants Timepeace (1998), Lifetime (1999), Alive (live, 2001), Speak Your Peace (2002), Lookin' Out (2004) Welcome Home (live, 2008) et enfin le dernier venu attendu depuis près d'un an : Hidden Conversations (2009). Après une collaboration plus que fructueuse avec Massive Attack sur le bouleversant Live With Me (qui se trouve sur le Best Of Collected du groupe de trip hop) une nouvelle collaboration s'est imposée peut à peu dans l'esprit de l'artiste afin, peut être, de renouveler l'univers musical du maître musical qui était toujours resté dans un format assez classique.

Le changement de sonorités apportées sur Hidden Conversations par Massive Attack et le duo Grabowski/Hardy est assez spectaculaire, alors que d'habitude le son de Terry Callier est assez épuré, le voici affublé de couches sonores urbaines, sophistiquées et caressantes. Un virage que je constate de façon positive contrairement aux Inrocks et critiques anglais qui ont été aussi cinglants qu'injustes. Bien entendu, au départ, je n'étais pas aussi enthousiaste car après avoir écouté des extraits d'Hidden Conversations, j'ai été déçue, je n'avais pas retrouvé le Terry Callier de mes rêves, celui qui me fait rêver sur sa somptueuse voix de velours, je trouvais qu'il se basait beaucoup sur le style de chant façon Spoken Word (qui n'en est pas vraiment un mais plutôt une forme de poésie orale) intronisé par Gil Scott-Heron. Mais, il ne faut jamais se baser sur des extraits (et sur des critiques frustrés) au risque de passer à côté de merveilles insoupçonnées. En effet, j'ai tout de même acheté l'album il y a un mois (alors que l'album est sorti depuis juin 2009) et depuis, je l'écoute en boucle. En effet, Terry Callier se montre toujours aussi inspiré, charismatique, intense, il n'a rien perdu de sa verve ni de sa fabuleuse voix car finalement il dose savamment spoken word et chant dans les refrains ce qui donne encore plus d'impact à l'intelligence à ses textes.

Le meilleur exemple est le morceau d'ouverture Wings qui mêle gospel aérien et trip hop de façon fantastique. Ce morceau me donne toujours des frissons à son écoute. Subliminal. Sunset Boulevard (qui apparaît déjà sur l'album Lifetime) s'offre une sublime petite cure de jouvence atmosphérique/lounge. Plus terre à terre, Hidden Conversations dénonce de façon juste et subtile la société de voyeurisme dans laquelle nous évoluons tandis que le velouté de la voix de Terry réapparaît sur le magnifiquement nostalgique The Hood I Left Behind. Sur Once I Dreamed of Heaven, nous sommes plongé en plein trip des plus étranges et envoûtants. Une merveille hypnotique. Dans ma même lignée, la belle production élaborée et foisonnante de Fool Me Fool You ne fait pas d'ombre au discours des plus avisés de Terry Callier, jamais dépassé par la modernité. En effet, Rice and Beans met en exergue le drame Katrina et ses conséquences. Un peu de douceur passée en compagnie du couple Jessie and Alice, portait émouvant décrit par un Terry Callier profondément touchant. John Lee Hooker est sans conteste l'un des grands highlights de l'album. Un mélande d'électro/blues hypnotique avec des paroles très fortes et un superbe refrain. L'album se clôture sur une nouvelle version plus épurée et spirituelle de Live With Me. Toujours aussi prenante.

Album médiocre pour certains, petit chef d'oeuvre selon moi. A vous de vous forger une opinion. Un fait certain : Terry Callier est un artiste indispensable à découvrir. Il a des choses à raconter, et elle sont dignes d'intérêt.

Note Finale : 18/20

Site Officiel

MySpace

Où se procurer ce bijou ?

Mr Bongo

Cdwow


Terry Callier - Hidden Conversations

1 commentaires:

Fabienne Abbet a dit…

Merci pour ce bel Hommage.
Je suis de votre avis que Terry Callier est un GRAND artiste ! Et sa collaboration avec Massive attack reste sublime. La critique a été faible sur ce coup là, mais les inrock's est-ce une référence musicale..peut-être que oui si on est fan des BB Brunes. :)
R.I.P. Mr. Callier.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails