Pages

lundi 14 décembre 2009

2009 - Norah Jones - The Fall - Review - Chronique d'une charmeuse inconditionnelle



En écoute sur Deezer

Je ne sais pas ce qu'il me prend aujourd'hui, je sais en connaissance de cause que l'artiste ne me lira jamais, il y a tant de chroniqueurs en tous les genres qui parle d'elle en bien et (surtout) en mal mais j'ai envie de lui adresser personnellement cette chronique. For you, Norah Jones. Je t'ai découvert à la fin de mes études universitaires en 2002 avec ton fameux premier album Come Away With Me. A l'époque tu te doutes bien que je n'avais pas trop le temps de t'écouter trop occupée à cavaler pour assister aux séances de stages et à faire d'inombrables fautes d'orthographe dans mon mémoire de fin d'année. J'ai acheté ton album par automatisme, il était à demi prix dans une grande surface (prise d'une folie acheteuse qui n'a jamais pris fin depuis lors) car quelques semaines avant, j'avais visionné une pub pour ton album Come Away With Me avec en extrait le cotonneux titre Eponyme. Avec le recul, ce fut un investissement judicieux (contrairement aux dizaines d'autres de l'époque que j'ai revendu ou jeter dans un carton avec honte...).

J'ai pris le temps de l'écouter ce premier album et les suivants également. On qualifie ta musique d'easy listening et je comprends, c'est si agréable d'écouter ta voix de velours, possédant une force tranquille incroyable, qui semble être sans conséquence pour beaucoup. Pas sur moi. Je suis sous ton joug depuis le premier jour, tu pourrais chanter le bottin que je te continuerai à t'écouter avec un amour inconditionnel. J'avoue tout de même que j'ai légèrement moins apprécier Feels Like Home et ton projet The Little Willies qui sonnent un peu plus country bien qu'ils soient pourvus des belles qualités évidentes (je les possède tout de même et les écoute avec une béate admiration). J'ai donc attendu près de cinq ans depuis ton premier opus pour avoir l'album idéal entre mes mains Not Too Late que j'ai trouvé calme et charmant au possible.

Ce nouvel et quatrième opus The Fall sorti il y a un mois marque sans aucun doute, non une révolution (et pourquoi en faudrait-il une, tiens donc ? Je me pose des questions sur les personnes qui n'aiment pas Norah mais n'arrêtent pas de dire qu'un changement lui ferait du bien), mais un changement considérable, tu as délaissé tes collaborateurs de longue date pour en épouser de nouveaux : le producteur Jacquire King (Kings Of Leon, Tom Waits), à l'écriture de certains titres : Ryan Adams ou Will Sheff (Okkervil River) ou encore la présence de l'artiste d'exception qu'est le guitariste Marc Ribot, tu as su rassembler une nouvelle équipe pour amener du sang frais à un genre musical qui peut tourner rapidement en rond. Fini les échappées belles dans le country ou le cabaret jazz pop pour The Fall. Ta "chute" tant attendue s'avère un bilan pop/rock le plus sombre et aventureux de ta vie. Tu es vraiment triste et rageuse sur certains morceaux et cela se ressent pour notre plus grand plaisir coupable, bien entendu.

J'ai eu presque le choc de l'année en découvrant les saveurs pop/rock/soul aux douces effluves sensuelles de Chasing Pirates. Un sublime titre orgasmique et addictif. Le chaleureux et angélique Even Though est un pur bijou aux choeurs aphrodisiaques. Une pincée d'americana et de rugosité viennent se faufiler sur le crépusculaire Light As Feather, grand highlight de l'album. Le nerveux Young Blood vient titiller le folk/rock alternatif. Tu ne lâches rien sur ce titre et arrive même à maintenir une tension tout au long de cet excellent morceau. Ambiance feutrée de rigueur sur le dreamy et magnifique I Wouldn't Need. Tu y mets de belles fêlures. Heartbreaking. A l'image du vent qui précède la tempête, l'envoûtant et sombre Waiting s'avère une perle folk. Cette tempête est en réalité It's Gonna Be. Dotée de basses lourdes, cette song qui sort vraiment de ta norme discographique est un morceau de power pop étonnant et rapidement addictif. Par contre, retour au claccisisme, avec la poigne et l'intensité en plus, sur les brillants You've Ruined Me et Back To Manathan. Stuck m'a procuré de joli frissons en revenant dans le registre du folk/rock alternatif tandis que la somptueuse lullaby December adoucit considérablement l'atmosphère. Le blues rebel de Tell Yer Mama est l'un des tous grands titres de l'album : à écouter absolument tandis que l'anecdotique mais ô combien juste et amusant Man Of The Hour clôt l'album sur une note intimiste savoureuse.

Bravo Norah, tu grandis artistiquement, cet album, le moins lisse de ta discographie est un petit bijou. A noter que pour toi, j'ai gentillement acheter la version deluxe qui vaut surtout le détour pour les excellentes cover live de Jesus, etc. (Wilco), Cry Cry Cry (Johnny Cash) et de Strangers (The Kinks).

Note Finale : 17/20

Site Officiel

MySpace

Où Acheter ?

Her Store

Cdwow


4 commentaires:

Ingrid a dit…

Norah Jones, un véritable bijou depuis son premier opus que je ne me lasse pas d'écouter. J'aime sa voix, j'adorais cet univers jusqu'à son dernier album que j'apprécie peu car moins lisse. Elle était si apaisante au début... Je comprend qu'elle veuille évoluer mais mes oreilles ont du mal à suivre. Je reste amoureuse de sa voix malgré tout et heureusement car sans elle, je mettrais un zéro pointé à "The falls".

saab a dit…

Salut Ingrid :
Je suis contente que tu donnes ton avis (que je comprends) et on est pas près de s'en sortir car mon prochain post concernera le dernier Nolwenn Leroy que tu n'apprécies pas trop ,-)

Ingrid a dit…

Je suis curieuse de connaitre ton avis sur l'album de Nolwenn. Faudrait que je le réécoute en profondeur cette fois-ci, histoire de ne pas rester sur une première impression. Mais ça va être dur de lui décerner un A.

As-tu écouté le dernier opus de Charlotte Gainsbourg ? Connais-tu Sissel Kyrkjebo ?

Des bises !

saab a dit…

@ Ingrid :
Je ne suis pas très amatrice de Charlotte mais je n'ai pas encore découevrte son album avec Beck et en ce qui concerne Sissel, j'aime vraiment bien certaines chansons mais tout un album paraît un peu surfait ou lisse par moments mais sa voix est superbe c'est indéniable ,-)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails