Pages

mercredi 28 avril 2010

2010 - First Aid Kit - The Big Black And The Blue - Review - Chronique de deux soeurs au talent musical précoce






Je ne comprendrai jamais comment les médias font leurs choix concernant leurs buzz. En effet, First Aid Kit, ce sont deux soeurs suédoises (Klara et Johanna Söderberg), elles sont craquantes, jeunes et ont tout pour elles, en plus, elles sont hyper cool car elles ont eu le bon goût de reprendre sur leur premier Ep Drunken Tree : Tiger Mountain Peasant Song des barbus bohèmes et géniaux que sont Fleet Foxes, ce qui leur a valu une renommée internationale sur les sites, webzines, blogs musicaux spécialisés. Félicitations pour elles, elles ont réussi à capter l'attention cependant, je ne peux m'empêcher de jouer les trouble fêtes étant donné qu'elles reflètent le phénomène de l'arbre qui cache la forêt car si si ces dernières sont fort talentueuses et dotées d'une grande maturité pour des artistes qui n'ont pas encore fêté leur 20 printemps, combien d'autres artistes du même genre ne seront jamais cités dans les colonnes des tous ces sites qui surfent souvent sur la vague miroitante de la nouveauté (exemple les soeurs Piroth qui ont sorti un excellent album Safe Haven et qui n'a été relayé par aucun autre blog ou site francophone et les jumelles de Taxi! Taxi! qui bénéficieront tout de même d'une excellente chronique sur Branche Ton Sonotone) ?

Bon, passé cette introduction qui sent tout de même la mauvaise foi flagrante vu que j'ai également succombé au charme naïf et rafraîchissant formé par ce duo et que leur premier opus The Big Black and The Blue est l'objet de cette chronique. La musique développée par les soeurs est essentiellement folk et acoustique saupoudrée d'une pincée de country/americana qui reste toujours très légère et spontanée à l'image de la lumineuse comptine Sailor Song, Mais au-delà de cette catégorisation un peu restreinte, ce premier album possède de vraies belles chansons ou plutôt ballades essentiellement accompagnées de la guitare et du reverb afin de leur donner une profondeur musicale capable de se hisser au niveau des textes qui font preuve d'une intelligence et d'un recul étonnant pour de si jeunes auteures/compositrices. Il s'avère assez difficile de résister au charme évident et aisé diffusé par les ballades enchanteresses d'une simplicité désarmante : Heavy Storm, Josefin et Wills Of The River ainsi que des morceaux contemplatifs et mélancoliques capable de pincer le coeur : Ghost Town, A Window Opens et Winter Is All Over You. Par contre, je suis moins enthousiaste sur un titre comme Hard Believer qui lasse et se révèle plutôt insignifiant (dans sa forme) au final.

Un fort joli, charmant - et même par moments - profond (grâce au chant et paroles) premier album à découvrir. En attendant, une confirmation sur le second opus que l'on souhaitera un peu plus "riche" musicalement.

Note Finale : 14/20

MySpace

Facebook

Où se Procurer cet Opus ?

Fnac

Cdwow


First Aid Kit - The Big Black and the Blue

2 commentaires:

Benjamin F a dit…

Moi aussi je suis tombé sous le charme (avec un peu de retenue comme toi), et pour cause c'est tout bonnement charmant :)

Fritz a dit…

J'ai écouté cet album il y a environ 2 mois et çà m'avait vraiment jeté sur le cul. J'ai réécouté et je suis moins légèrement moins enthousiaste; les chansons semblent se ressembler au point de se confondre. Je pense que c'est le genre d'album qu'il faut laisser mijoter.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails