Pages

vendredi 2 avril 2010

2010 - Lucy Swann - La Petite Mort - Review - Chronique d'une artiste pop créative








Cela fait quelques mois que je suis la carrière artistique de l'anglo/norvégienne Lucy Swann au travers de son MySpace , j'attendais avec une vive impatience la sortie de son premier album. J'ai eu un coup de coeur immédiat pour son univers électro/pop sophistiquée ainsi que pour sa voix intense, envoûtante et expressive, dotée d'intonations soulful évidentes. Cependant, je ne m'attendais pas à la claque magistrale délivrée par son premier opus La Petite Mort sorti au début mars 2010 sur le label indépendant scandinave Trust Me Records. La petite mort est la métaphore utilisée en français pour signifier l'orgasme. Et c'est précisément de cela dont il est question dans le cadre de cet album : un feu d'artifices de mélodies vénéneuses et irrésistibles, d'ambiances sombres et sensuelles, le tout saupoudré d'une touche de folie et parcouru d'un sentiment de liberté féroce. D'ailleurs, La Petite Mort a été principalement écrit, arrangé, joué et produit par cette artiste à l'imagination prolifique.

Le premier morceau Fashionably Late est le début idéal en guise d'ouverture d'un album pop. Une song toxique au refrain entêtant et inquiétant. Une merveille. For Heaven's Sake, avec sa belle instrumentation mécanique et originale, m'étonnera toujours par l'intensité qui s'en dégage. Une chanson en crescendo magistrale. Dans un registre sombre et sexy, The Little Death offre une mélodie d'une noirceur éclatante. Diamonds est l'un de ces petits joyaux atmosphériques plus intimistes qui parsèment cet album. To Juggle m'a fait de suite songer à Army Of Me de Björk. Une instrumentation industrielle, pesante, brillante, qui tel un rouleau compresseur, hypnotise l'auditeur. Breathtaking. A peine de plus de 2 minutes de bonheur à l'écoute du petit morceau épique Mistakes qui offre une vue imparable sur les paysages escarpés d'une blancheur éclatante de la Norvège tandis qu'Anytime Soon rompt la grâce avec des sonorités synthétiques, ténébreuses et excentriques qui rend l'auditeur rapidement accro à ce morceau génial. Dans la même lignée, les harmonies vocales sur Born Again parent ce morceau d'habits funestes et mystérieux. Excellent et prenant. Turn It Off préfère davantage miser la carte de l'ensorcellement en proposant à l'auditeur de s'immerger dans une atmosphère trip hop enivrante. Un petit rayon de soleil pointe le bout de son nez avec le morceau de clôture : le doux, ludique et magnifique Undercover.

Un premier album qui a le mérite de faire partie des meilleures sorties pop 2010. Lucy Swann est sans conteste la sensation pop, avec l'islandaise Elíza Newman, du premier trimestre 2010.

Note Finale : 17/20

MySpace

Facebook

Où se Procurer ce Bijou pop ?

Sur l'excellent label Trust Me Records

Play.com

Cdon.eu

Lucy Swann - La Petite Mort








4 commentaires:

Laurent a dit…

Mesdames et Mesdemoiselles,
Achetez le!!!!! sans hésiter...

(c'est pas tous les jours que vous pouvez avoir un orgasme)


Messieurs,
Achetez le!!!!! sans hésiter...

(c'est pas tous les jours que vous pouvez offrir un orgasme à votre partenaire)

saab a dit…

@ Laurent :

Très comique et justement décrit

:-)

Fritz a dit…

J'adorrrre!! j'ai effectivement presque eu un ''eargasm''. Elle me rappelle beaucoup Oh Land par son originalité et sa très jolie voix.

Joan a dit…

Waouh

Je me suis laissée séduire et j'ai fini par acheté l'album.
Merci de nous avoir fait découvrir cette merveille.

Complètement jouissif ;)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails