Pages

jeudi 26 août 2010

2009 / 2010 - Amanda Zelina / The Coppertone - Love Me Till I'm Me Again / Hidden Dreams - Entre pop et rock, son coeur balance et nous aussi




Amanda Zelina a figuré parmi mes plus belles découvertes en 2009 malgré le fait que je ne lui ai consacré qu'un petit paragraphe ici. Les magnifiques yeux verts ainsi que son physique avantageux n'aura pas laisser indifférent la gente masculine et sa musique ont réjouit mes oreilles en mal de sensations à l'époque. Depuis l'an passé beaucoup de choses se sont passées pour elle, maintenant je compte par dizaine les articles sur le web qui lui ont été consacrés alors qu'à l'époque les seules informations que je trouvais m'étaient fournies par l'artiste elle-même ! Son premier opus, qui fait davantage figure d'un long Ep, Love T'il I'm Me Again sorti en 2009 a révélé une artiste charismatique dotée d'un charme fou.

Cependant, en faisant cet album, Amandan Zelina âgée de 23 revenait de loin. Ce fut un moyen d'expression salutaire pour elle d'exorciser ses démons : cette torontoise est partie pendant 3 ans à Los Angeles afin de percer dans l'industrie musicale et le moins que l'on puisse dire c'est que cela ne s'est pas déroulé comme prévu : elle dit elle-même avoir vécu la mort et la renaissance sans s'épancher dans les détails. Cette passionnée de soul et de blues a réussi à surmonter cette période noir de sa vie en allant de l'avant. Love Me Till I'm Me Again nous permet, par le biais de ses textes sensibles et réalistes, de nous donner une vue magnifique sur l'univers pop/soul de cette artiste qui possède le facteur X capable de captiver les auditeurs. Sa présence scénique, sa façon de s'exprimer, de chanter en modulant sa sublime voix, Amanda Zelina a déjà tous les attributs d'une grande de la musique.

Les 8 chansons de cet album sont autant de réussites brillantes à attribuer à cette toute jeune artiste émouvante et sincère. Obsessed ouvre l'album sur une note évocatrice de son titre : obsédante et sombre. Le rythme lancinant, les paroles qui décrivent à la perfection ce défaut de caractère, l'interprétation subtile d'Amanda Zelina, toutes ces qualités rendent ce morceau absolument magnifique. Midnight Train est au contraire une bouffée d'air dont le refrain fait irrésistiblement penser aux travaux de Feist. Old Boxes met en évidences des magnifiques harmonies vocales sur un instrumental aux couleurs bluesy, une pépite très envoûtante tandis que Love Leads The Way, ma chanson préférée de l'album, propose une atmosphère sereine et dépouillée misant sur la pureté angélique de la voix de sa propriétaire. L'envoûtement s'est transformé en ensorcellement. Dans une veine indie rock My Version Of It continue à captiver l'auditeur mais c'est sans conteste le pétillant et charmant au possible morceau Here I Am Again qui retient l'attention. Un single enchanteur véhiculant l'espoir. Sobre et à écouter religieusemement, le superbe I Loved Before intervient avant la clôture magistrale sous forme de la reprise nuancée et habitée de Try A Little Tenderness d'Otis Redding.

Un premier album émouvant et maîtrisé. Il procure une grande bouffée d'air frais tout en nous introduisant à l'une des artistes canadiennes les plus prometteuses.

Note Finale : 17/20


MySpace

Facebook

Youtube

Où se le Procurer ?

Cdbaby

Love


Here I Am Again from Amanda Zelina on Vimeo.




Amanda Zelina n'en fait qu'à sa tête, c'est une artiste imprévisible débordant de créativité et d'énergie, alors que cela ne faisait pas un an depuis la parution de son premier opus, l'enchanteur Love Me Till I'm Me Again, la revoilà sous le pseudonyme de The Coppertone et un nouvel opus Hidden Dreams sous le bras. L'artiste a réalisé dans quelle direction musicale elle voulait emprunter à la suite d'un rêve dans lequel elle se trouvait tuée par un taureau puis réincarnée sous la forme de ce dernier arrivant à percevoir le monde à travers ses yeux. Ce projet, bien que son matériel est principalement écrit et composé sous l'égide d'Amanda Zelina, est partagé avec Nick Skalkos, le batteur du groupes Spirits.

Le premier album de ce duo : Hidden Dreams, sorti début juin 2010 uniquement dans les formats mp3 et vinyl, navigue sur les eaux (déjà usées ?) du revival rock et blues dans lequel The White Stripes et The Black Keys semblent avoir vampirisé toute l'attention. Ici, la démarche est déjà plus atypique car c'est une jeune femme qui s'y attaque en apportant sa capacité à habiter (et transcender) ses textes et les genres musicaux. D'ailleurs, même si l'on n'est pas à la base amateur de rock/blues rugueux et lourd, rien n'empêche d'apprécier la magnifique voix d'Amanda qui n'est en rien éclipsée par les instrumentaux imposants que du contraire, elle prend le dessus, les apprivoise pour mettre en évidence de belles acrobaties vocales.

L'album déjà court car composé de 9 morceaux n'est peut être pas exempt de défauts, certains morceaux passant davantage inaperçus (le sympathique mais énervant - au fil des écoutes - One Of A Kind et le trop consensuel Mile Type Of Love) que d'autres qui sont particulièrement réussi : le vibrant et exhalté Heroïne,  le sexy et ténébreux Nighttime Wishes, la meilleure track de l'album : l'épique et solide Satisfied Mind, le rustique et brut 7 Of Spades, la douceur tout de même abrasive d'Hidden Dreams, l'ambiance chamanique sur Run ou encore la reprise au parfum de souffre du brûlant Ramblin' (Robert Johnson) . De plus, il est difficile de ne pas saluer et d'être impressionné par la démarche artistique d'Amanda Zelina qui n'hésite pas, une fois de plus, à prendre des risques et se dévoiler.

Un premier (second ?) album étonnant, excitant, pas tout à fait maîtrisé mais profondément sincère et réel comme qualifie Amanda Zelina sa musique. A découvrir pour les amateurs de voix féminines sur du bon vieux rock respectable.

Note Finale : 15,5/20

Site Officiel

MySpace

Facebook

Youtube

Où se le Procurer ?

Cdbaby

Amazon.com

Hidden


The Coppertone- Ramblin' (Wood & Wires Video Series) from Adrian Vieni on Vimeo.

0 commentaires:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails