Pages

lundi 23 août 2010

2010 - Howie & Linn - Premier Opus Eponyme - Review / Chronique - Quand Lady Linn rencontre un DJ...




C'est en m'enquérant de quelques nouvelles de Lien De Greef alias Lady Linn et de ses sept magnifiques que j'ai été introduite à ce  projet d'album de dance music qu'elle partage à l'initiative d'Howie Dunham (Philippe Leloup). L'association des deux anversois est  pour le moins étrange et intriguante : d'un côté, un DJ qui jouit d'une solide répution sur la scène underground et de l'autre, la petit princesse belge de la pop/soul music à la vibe rétro. Leur premier opus repose sur le concept de la vie nocturne et des beats qui y sont associés sur les dance floors. A priori, ce n'est pas du tout un genre musical vers lequel je me tournerai en temps normal mais l'occasion était trop belle de voir évoluer Linn dans un univers musical presque à l'opposé de l'esprit véhiculé par son dernier opus Here We Go Again (2008).

Sorti en avril 2010, cet opus éponyme a reçu d'assez bonnes chroniques et rencontré un joli succès auprès des flamands par contre cela a été un blackout total parmi les médias francophones qui ont visiblement boudés pour je ne sais quelles obscures raisons cet opus très réussi dans son genre. Certes, il n'y en a en général que pour l'indie pop/rock mais cet "oubli" volontaire ou non des francophones de Belgique commence à me mettre de plus en plus mal à l'aise à l'instar du climat communautaire qui n'a jamais été aussi tendu entre les deux principales parties linguistiques de mon pays. Cependant, cela est au final une toute autre histoire qui n'a pas lieu d'être étalée ici car la musique et tout particulièrement cele de ce duo improbable se veut fédératrice d'une musique dance au caractère indubitablement international en refletant une certaine ivresse et excitation qui caractérisent le monde de la nuit.

Pour en revenir au coeur de cet album : il est urbain, sombre, scintillant mais surtout délicieusement insidieux car caché sous une épaise couche synthétique et de bases lourdes lui donnant un aspect hypnotique et transe. Howie & Lynn "revisitent" la musique (euro)dance des années 80's et 90's à la fois avec inspiration et savoir-faire en dépassant dans le genre revival des artistes comme Little Boots, LaRoux, Marina & The Diamonds ou encore les derniers albums décevants de Goldfrapp : Head First et de Kylie Minogue : Aphrodite. Le duo, en effet, assume complètement le côté kitsh mais chic de leur musique électropop, les 11 morceaux de cet album sont entièrement dévolus à la dance, pas de ballades ou de down tempo pour varier les genres, les deux compères jouent à fond la carte des rythmes et de mélodies qui deviennent presque obsessionnelles au fil des écoutes. A côté des très radio friendly mais intelligents : Take Me There, Beat The Blues et Natural High se nichent de véritables petites pépites pop vénéneuses à l'image de Sick Today, No Name, Princess, Below My Radar et About To Faint à découvrir absolument.

Un très bon album pop pour prolonger les chaudes nuits de cet été qui se réduit déjà à des souvenirs en ce tout proche début de rentrée. A écouter déjà rien que pour rencontrer de nouveau la belle voix soulful de Lien De Greef.

Note Finale : 15/20

MySpace

Facebook

Twitter

Howie



0 commentaires:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails