Pages

mercredi 11 août 2010

2010 - Christopher Smith - The Beckon Call - Review / Chronique - Pastoral et dreamy


<a href="http://christophersmith.bandcamp.com/album/the-beckon-call">Gently Gently by Christopher Smith</a>


Il est relativement difficile d'évoquer la personnalité et la musique de Christopher Smith. Premièrement, car sous ce nom ou pseudonyme qui passerait presque pour anonyme se cache une jeune homme assez secret ne laissant filtrer mot de son parcours mis à part qu'il est originaire de Vancouver et que depuis la fin de ses études, il a pour vocation de se consacrer entièrement à la musique, enregistrant chez lui ou chez ses amis quelques pistes au gré de son inspiration du moment. Une présentation pour le moins limitée. Deuxièmement, sa musique est aussi limpide, belle et hypnotique qu'un paysage enneigé et féerique hivernal. Elle évoque sans conteste celles des The Smiths ou encore plus récemment de Bon Iver et son album culte For Emma, Forever Ago. Si ce nouveau venu ne possède pas encore l'intensité et la profondeur de ces références musicales, il n'empêche que The Beckon Call possède de très beaux arguments en sa faveur qu'il serait dommage de nier.

Cet premier Lp sorti en mai 2010 exalte les couleurs sépia d'un folk pastoral qui privilège de sublimes atmosphères romantiques, planantes et rêveuses. Les 10 titres de The Beckon Call s'imbriquent de façon homogène pour nous embarquer dans un voyage onirique au final bouleversant. Si l'album s'écoute aisément, relevant même du easy listening pour les amateurs habituels de folk music, il ne dévoile la vraie émotion, à la fois mélancolique et optimiste, qui l'habite qu'après de nombreuses écoutes pour les plus persévérants. Le falsetto d'une grande douceur et limpidité de Christopher Smith ainsi que ses arrangements épurés et minimalistes sont légèrement rehaussés par la technique du reverb procurant à son écoute un sublime et ultime sentiment de vertige permettant de s'immerger oreilles perdues dans ce paradis fragile qui aurait pu paraître futile.

Un artiste discret, très loin du tumulute de la hype musique, qui mérite un détour pour un trip low folk intimiste d'une grande beauté contemplative. Un petit must comme cela pour le simple et primordial plaisir d'apprécier les belles choses.

On en parle aussi sur le blog Musique-indie de Damien.

Note Finale : 16/20

Site Officiel

MySpace

Facebook

Où se le Procurer ?

Bandcamp (le prix au téléchargement de 6 $CA est plus que démocratique)

La version physique est disponible sur le shop de son label Boompa Records

The



2 commentaires:

Dam a dit…

Mmmh j'ai vu sur Facebook que celle qui m'avait fait découvrir Mr Smith lancait sa chronique, il fallait bien que j'aille voir.
J'aime beaucoup la description "Folk Pastoral".:)

cela dit l'intensité de Bon iver est quand même plus forte à mes yeux

Dam a dit…

Je viens de voir que tu me fais une petite Promo, Merci c'est gentil :)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails