Pages

jeudi 26 août 2010

2008 - Sy Smith - Conflict - Review / Chronique - Du R'n'B aérien




Au lendemain de l'anniversaire funeste commémorant les 9 ans du décès de l'artiste R'n'B Aaliyah, ce dit- style musical semble s'être depuis volatilisé au profit de sonorités aseptisées à la mode purement pop (Beyoncé, Ne-Yo, Ciara, Rihanna, Usher, etc.). Ceux-là même qui faisaient de la soul/R'n'B sont tombés en désuétude ou produisent désormais un sorte mixture pop synthétique et syncopée matinée de soul du dimanche. Désormais le R'n'B semble s'être fondu dans la masse, ne voulant plus rien dire au final : la nu-soul et la pop ont eu définitivement raison de lui. Quelques artistes font cependant de la résistance comme Sy Smith que je connais depuis maintenant depuis très longtemps sans encore avoir pris la peine de vous introduire à se musique. Cette jeune trentenaire qui évolue dans le milieu musical depuis la fin des années nonantes est plus connue pour ses backup de prestige pour Brandy, Usher, Eric Benet ou encore Meshell Ndegeocello. La belle artiste a eu l'occasion de sortir deux albums soul de bonne facture (sans être cependant transcendants car souffrant d'un taux de sucre un peu top élevé) Psykosoul (2000) et The Syberspace Social (2005) qui hélas ne rencontreront qu'un petit cercle d'avertis suite aux déboires de l'artiste avec sa maison de disque de l'époque.

2005 a sans doute constitué un tournant dans la carrière discographique de Sy Smith. Désormais à la tête de de son propre label Psyko!, l'américaine s'est depuis davantage professionnalisée et a décidé de se retrousser les manches afin d'assurer seule ses orientations musicales. Certes, son dernier album Conflict (2008) n'a pas encore été (et ne le sera sans doute jamais) récompensé par une médiatisation méritée (moi-même, sur mon petit blog, autant dire une bouteille dans la mer, je m'y prends avec presque deux ans de retard, prise en faute également) mais il s'avère son meilleur album à ce jour. Fini les sucreries pouvant friser le diabète, Sy Smith se montre plus sobre et concentrée sur un univers musical mêlant sonorités vintage et futuristes avec un équilibre à la limite de la perfection, ce qui lui permet de se retrouver aisément dans le haut du panier concernant les productions actuelles électro/R'n'B. Conflict est un condensé jubilatoire de mid tempo urbains et planants à l'image de sa splendide ouverture cinglante : Conflict (This Is Your Brain On Drugs) nous plongeant sans somation dans un univers vaporeux qui s'étire avec l'invitation soyeuse lancée par Fly Away With Me et la tentation du sensuel The Things I Do. Overthought s'avère plus expérimental pas loin d'un morceau psychédélique soul qui contraste subtilement avec le funk spatial du très catchy et réussi Spies. Les basses lourdes et le featuring sur Reach Down In Your Soul apportent une petite touche électro/hip hop tandis que la fin de l'album semble davantage relever d'un hommage à Minnie Riperton avec l'excellent free jazz Would All The People From Compton Please Leave (Minnie Reprise) et l'électrisant Star sur lequel Sy Smith fait des merveilles avec ses aigus qui touchent au divin.

Un (si pas le) des meilleurs albums de R'n'B des 2008 mené de main de maîtresse par une des plus belles voix de la soul moderne sous-estimée.

Note Finale : 17/20

MySpace

Facebook

Où se le Procurer ?

Cdbaby, Amazon.com

Conflict



0 commentaires:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails