Pages

dimanche 7 septembre 2008

2008 - Anna Maria Jopek - ID - Reviews - Chronique d'un album moyen pour la belle diva à la voix sensuelle

Tracklisting :
01. Claude
02. Spróbuj Mówić Kocham

03. Niepojęte I Ulotne

04. Id
05. To Co Nienazwane

06. Zrób Co Możesz
07. Cisza Na Skronie, Na Powieki Słońce
08. Soul Dealer
09. Samej Cię Nie Zostawię

10. Nagle
11. Daleko


Anna Maria Jopek possède l'une des voix les plus sensuelles et envoûtantes de la scène musicale, promis je n'exagère pas ! Cette jeune femme polonaise belle à damner un saint a fait ses premiers pas médiatiques lors de sa participation à l'Eurovision en 1997 (voir ici). Depuis elle a sorti pas moins de 11 cd's (ici pour la liste) dont Upojenie en 2002 avec la participation du légendaire jazzman Pat Metheny qui lui a apporté une vraie reconnaissance artistique du monde du jazz particulièrement select ou sectaire.

Je ne connais pas toute la généreuse discographie de la dame mais en guise d'introduction je ne saurais que vous recommander - de la plus chaude manière qui soit - son premier album en anglais Secret sorti en 2005 (ici un lien pour le télécharger - étant donné de la difficulté de le trouver dans le commerce) qui constitue incontestablement son oeuvre la plus accessible dans le domaine du jazz vocal (composé d'oeuvres originales et de reprises bien pensées et originales de No Doubt, Sting, etc.) pour ensuite se jeter sur le reste de sa discographie de cette très belle artiste.

Après la brève incursion anglophone avec ce fameux album Secret (2005), Anna revient, en 2007 avec son douzième opus ID, à ses sources en apportant davantage une touche world music et lounge et délaissant un (tout petit) peu le folklore slave. Ce dont je vais parler aujourd'hui c'est de la version internationale d'ID sorti pour l'international début 2008 (en toute confidentialité bien entendu). J'avoue ne pas avoir été entièrement conquise par ce nouvel opus qui mérite cependant votre attention afin de découvrir cette superbe musicienne et vocaliste.

L'introduction courte de la chanson Claude titille agréablement les oreilles avec les belles vocalises d'Anna et Spróbuj Mówić Kocham possède un côté sombre et mystique avec une touche jazzy sensuelle vraiment réussis. Niepojęte I Ulotne est l'une des plus belles plages de l'album : d'abord de part l'instrumental façon duo piano/saxophone et également pour la superbe voix d'Anna qui vient se poser délicatement et en nuance sur cette très belle pièce de musique. Un joyau. ID est peut-être un premier faux pas... beaucoup de murmures pour rien ? Certes la voix d'Anna peut-être qualifiée de tous les superlatifs mais le résultat ne prend pas intégralement, c'est assez expérimental et décousu.

To Co Nienazwane propose une ambiance arabisante, ce morceau lorgne sans conteste vers la world music de qualité. Élégance, sensualité et beauté sont au rendez-vous de cette belle musique hypnotisante. De même Zrób Co Możesz mêle avec un bonheur certain musique aux sonorités africaines et un son plus lounge, éthéré. Toujours dans la même lignée que les deux derniers morceaux Cisza Na Skronie, Na Powieki Słońce est un mélange de musique slave et franco arabe mais si ce morceau peut s'avérer planant et dépaysant, il est moins abouti et réussi que ses deux prédécesseurs.

Soul Dealer verse allègrement dans l'expérimentation, le résultat n'est pas foncièrement mauvais mais laisse un goût d'inachevé en tant qu'auditrice. Par contre Samej Cię Nie Zostawię est clairement l'une des meilleures pistes de cet opus : bossa/jazz et lounge cohabitent de façon merveilleuse pour donner naissance à une perle. Anna souffle le chaud et puis le froid avec le morceau que j'ai le moins apprécié de cet album : Nagle souffre d'arrangements vocaux surfaits et peu naturels. Un peu de sobriété n'aurait pas fait de mal à ce morceau enlevé qui s'avère plutôt bon. Mais Daleko clôture de façon superbe cet album : une ballade piano-voix sans fioritures, sublime tout simplement !

60/100 : peut-être pas le meilleur album d'Anna et donc pas la meilleure façon d'être introduit à cette artiste qui vaut le détour mais je trouvais dommage que personne ne parle de cet opus charmant qui vaut à tout le moins une écoute attentive même s'il souffre d'un côté expérimental pas toujours bien ciblé et d'une surproduction point de vue des arrangements vocaux qui handicapent certaines chansons. En effet, Anna n'a besoin en rien de ces arrangements sa voix sublime et unique vaut son pesant d'or, pas besoin d'en rajouter des tonnes ! Sans oublier que certaines chansons sont vraiment très bonnes et que l'ensemble est très agréable à l'écoute de part son aspect lumineux et généreux. A écouter pour découvrir.


Anna Maria Jopek - Don't Speak (issue de l'album Secret)

3 commentaires:

Thierry a dit…

Hello Saab, tu es très généreuse quand tu qualifies cet album de "moyen" !
Je suis par contre tout à fait d'accord avec toi en ce qui concerne le premier album en anglais de la miss.
A bientôt !

saab a dit…

Salut Thierry,
oui, cet album s'avère peut être moins que moyen mais je n'avais pas envie de trop dénigrer cet album qui est réalisé par une artiste très prometteuse qui n'a peut-être pas fait un choix artistique très judicieux dans ce contexte... quelques chansons sont pas mal et d'autres carrément mauvaises hélas !

dubleudansmesnuages a dit…

De fil en découverte, voilà encore une. J'ai encouté l'entiéreté de la chanson 9 (avec un brésilien - c'est qui?) et je l'aime plutôt bien.
Pour la voix d'Anna Maria Jopek je sui sd'accod ave ctoi. elle est splendide.
Pour le reste je ne donne pas d'avis, d'ailleurs il ne faut pas trop s'y fier...

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails