Pages

jeudi 4 février 2010

2010 - Laura Veirs - July Flame - Review - Chronique d'une artiste en état de grâce




Découvrez la playlist July Flame avec Laura Veirs


Je ne vais pas vous mentir, je ne connais pas tant que cela Laura Veirs, je dois posséder un ou deux albums (En tous les cas Carbon Glacier est dans ma cdthèque) de la demoiselle et ai écouté d'une oreille distraite son avant dernier opus Saltbreakers (2007) avec plaisir. C'est juste que je n'ai pas pris (eu ?) le temps de la découvrir étant donné que j'ai rencontré quelques difficultés avec sa voix qui semble un peu trop mise en retrait par le mixage sur certains de ses albums antérieurs. Son nouvel opus July Flame (le septième de l'artiste, preuve d'une carrière bien remplie depuis plus de 10 ans) qui est sorti en janvier 2010 (et qui est le premier par la même occasion mon premier achat de cd made in 2010). Depuis la fin 2009, je pouvais lire sur le web que July Flame devrait se classer parmi les meilleurs albums de folk de 2010. Une affirmation pourrait s'avérer plus que véridique au gré des écoutes répétées depuis quelques semaines. Je pourrai même aller plus loin en écrivant que Laura n'est pas loin du chef d'oeuvre en réalisant ce premier très bel album folk de 2010.

Ce nouvel album s'avère plus soyeux, léger et généreux que ses derniers albums qui souffraient d'une production un peu trop pop et polissée. On retrouve une Laura Veirs plus spontanée qui enchante avec sa voix qui sonne de façon plus naturelle mais toujours aussi mutine, intense et profonde. Cet album ne révolutionnera pas la discographie de Laura Veirs mais a le mérite de faire ressortir ce qu'il y a de meilleur chez l'artiste en question : entre folk minimaliste et morceaux plus pop et orchestrés, le tout se déguste sans faim (fin ?) les yeux (et oreilles) dans les étoiles. D'ailleurs, quand j'écoute les les trois premiers morceaux de l'album , je me sens à chaque fois sur un petit nuage : les quelques accords de guitare répétitifs et la voix magnifiée et angélique de Laura sur I Can Hear Your Tracks suffisent pour que je tombe sous le charme qui se poursuit avec le premier extrait de l'album : l'entêtant July Flame qui possède une énergie indie rock alternative sous entendue, et ce rêve atteint son paroxysme avec le vaporeux et cotonneux Sun Is King qui semble si propice à nous faire toucher du doigt un printemps qui semble encore si lointain en réalité. Sublime.

La simplicité et la beauté du folk boisé des morceaux Where Are You Driving ? et Life Is Good Blues sont totalement désarmantes. Silo Song se démarque en mêlant énergie alternative et arrangements délicats et sophistiqués, Little Deschutes est sans conteste l'une des plus belles chansons de l'album grâce à sa douce mélancolie et ce piano funambule qui envahi le morceau pour lui donner une grâce surnaturelle. Magistral. L'entraînant Summer Is The Champion, doté de beaux cuivres, procure une bouffée de fraîcheur sublime, ce qui lui vaut le titre le plus ensoleillé et étincelant de l'album. L'irrésistible et romantique ballade When You Give Your Heart est une merveille flirtant avec la féerie d'un instant magique. Plus de sobriété est de rigueur sur les enchanteurs lo-fi acoustique Sleeper In The Valley et Wide-Eyed, Legless. De même on verra en Carol Kaye et Make Something Good deux pépites de délicatesse et de douceur angélique chargés de clôturer ce subime voyage musical de façon idéale.

Un septième album proche du chef d'oeuvre, discret mais de toute beauté. Laura Veirs semble ne jamais avoir autant été radieuse depuis Carbon Glacier.

Note Finale : 17,5/20
On en parle aussi sur le site de Save My Brain, un article signé par Daniel.

Site Officiel

MySpace

Facebook

Où Acheter cette merveille ?

Raven Marching Bang Records

Cdwow

Laura Veirs - July Flame



8 commentaires:

Philesb a dit…

Je connaissais Laura Veirs uniquement de nom mais je crois que j'avais déjà écouté un de ses albums et que ça ne m'avait pas plu.
Lorsque Wears The Trousers a chroniqué cet album il y a quelques semaines, je suis allé sur la page MySpace de Laura Veirs indiqué à la fin comme je le fait avec toutes les reviews et j'avais plutot aimé mais pas à 100%.J'ai par la suite cherché un site d'écoute de musique pour voir si je pouvais trouver cet album en écoute en intégralité et je l'ai trouvé sur Deezer.Durant plusieurs jours je suis allé sur le site pour écouter cet album car j'hésitais à acheter ce disque: j'aimais mais j'étais pas complétement convaincu.Finalement je comptais l'acheter mais une fois arrivé à la Fnac j'ai hésité.Par chance l'album était en écoute et je l'ai écouté.J'ai bien fait car avec le vrai son de l'album (pas des hauts parleurs de mon moniteur) j'ai trouvé que c'était moins "authentique", qu'il y a une production derrière (d'ailleurs le nom du producteur est mentionné au verso du disque).Cet album n'est pas du tout mauvais, loin de là, mais je ne l'ai pas acheté (il aurait pu etre mon premier album de 2010 comme toi).

Clara a dit…

... le nom du producteur, c'est Tucker Martine, qui est aussi le compagnon de Laura Veirs... je l'ai vue en concert il y a deux semaines, et elle est très, très enceinte!
Pardon pour cette note inhabituelle de "people gossiping", mais je suis un peu fan de cette artiste aux textes ciselés et au parcours singulier. Mon préféré c'est vraiment "Carbon Glacier", mais j'aime vraiment bien cet entraînant "July Flame"...

Aurélie a dit…

une musique et une voix agréable mais pas de déclic, des fois heureusement pour mon porte-monnaie

Ingrid a dit…

Je rejoins Aurélie en règle générale mais là, je suis conquise. Je n'ai que son dernier album. Je ne la connaissais pas du tout jusqu'à ce que tu en fasses un article ^^

Marie a dit…

J'adore cette artiste ! J'aimais beaucoup beaucoup son précédent album.. et celui aussi me ravit !

Eolune a dit…

J'avais adoré Carbon Glacier...Celui-ci m'enchante (particulièrement Sleeper in the valley ♥). Je ne savais pas qu'elle avait sorti un nouveau ;) Il va vite venir se rajouter dans ma CDthèque...

Tristan a dit…

ça faisait un bout de temps que je voulais mettre un petit mot, car je suis un lecteur assidu de ce blog qui me fait découvrir tant de chanteuses. J'avoue ne pas toujours accrocher (on ne peut pas avoir exactement les mêmes goûts...) mais je suis toujours curieux de tes trouvailles (tutoiement autorisé sur le blog ?). Je n'étais pas venu depuis quelques jours et je me disais justement ce matin "comment se fait il qu'elle ne parle pas du meilleur album de 2010 ?" et voilà, c'est fait, Laura Veirs ! merci ! Je n'étais pas vraiment fan avant cet album mais là je le trouve juste magnifique ! Je l'ai vue en concert la semaine dernière à Tourcoing et ça a confirmé l'enthousiasme que j'ai pour cet album (et en particulier pour les titres 7,8,9 de l'album). Voilà, c'est dit, encore merci pour les découvertes !

saab a dit…

Merci à tous pour les commentaires pour ce post, Laura Veirs interpelle et cela fait plaisir de vous faire participer ;-)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails