Pages

mardi 4 mai 2010

2010 - Allison Crowe - Spiral - Review - Chronique d'un des plus jolis joyaux cachés du Canada








Quand j'ai fais mon post concernant les reprises d'Hallelujah de Leonard Cohen, j'ai malencontreusement oublié de mettre la version de la canadienne Allison Crowe que j'apprécie particulièrement :





Cela fait quelques années maintenant que j'ai découvert Allison Crowe et je suis étonnée de constater que relativement peu d'articles francophones lui soient consacrés. En effet, la belle artiste possède une voix fabuleuse : puissante, maîtrisée, travaillée, dotée d'un vibrato principal vecteur et moteur d'émotions intenses et de chair de poule. Son univers musical est principalement influencé par Leonard Cohen et Joni Mitchell auxquels, elle voue une véritable admiration, ses instruments de prédilection sont le piano et la guitare acoustique qui mettent en valeur son timbre de voix chaleureux et apaisant. Tous ces facteurs rendent sa musique intense et émotionnelle, tout le monde ne peut pas adhérer à ce concept et d'habitude "les chanteuses à voix" ne m'attirent pas du tout mais quand j'écoute Allison, je ne peux que m'incliner devant son talent et sa générosité artistique en ressentant sa passion et authenticité qui sont tout simplement résumées sur sa page d'accueil de son site officiel par : "Why music? Why breathing?".

Auteur(e), compositrice, mutli instrumentaliste, ingénieure du son et à la tête de sa propre maison de disque Rubenesque Records, Allison Crowe n'a pas encore fêté ses 30 printemps qu'elle est déjà à la tête d'une discographie généreuse : 6 albums et 2 Ep's et se trouve auréolée d'une notoriété important dont elle jouit, en particulier, dans les pays anglo-saxons. Comme il n'est jamais trop tard pour découvrir cette artiste unique, j'en profite pour vous chroniquer son septième album Spiral sorti dans le courant mars 2010. Ce nouvel album dont l'artwork est basé sur une magnifique peinture de l'artiste néerlandaise Tara Thelen est avec l'âge, la maturité et l'expérience aidant, son album le plus sobre et maîtrisé. Dearly et Double Edged-Swords ouvrent l'album sur des notes enlevées, la première étant dans une veine folk/country mélancolique, la seconde plus pop et douce-amère. Excellent début en matière, très agréable.

Il se dégage une très belle émotion à fleur de peau sur sa reprise Chelsea Hotel n°2 de Leonard Cohen, les arrangements boisés (la contrebasse + piano) lui donnent un cachet émouvant mais sobre, à l'image de l'interprétation nuancée et habitée d'Allison. Wake Up qui est en réalité un live et non un enregistrement studio démontre qu'il s'avère impératif de voir l'artiste sur scène pour se faire une idée plus précise de son énorme talent de vocaliste. Je firssonne à chaque écoute de ce magnifique morceau. La cassure est peut être trop importante avec le son plus polissé mais très plaisant d'Oceans qui fait place au somptueux et poignant I Dont Know, un des highlights de l'album, une véritable petite merveille. Le tumultueux, sombre et virevoltant Spiral offre une superbe vue sur la musique d'Allison, ici davantage complexe et "rock" que d'habitude. Throw Your Arms Around Me, qui constitue la seconde reprise, cette fois-ci du collectif Hunters & Collectors s'avère rehaussé par le talent inné de vocaliste d'Allison Crowe qui est à son summum sur la dernière reprise Why d'Annie Lennox. Reprendre une artiste aussi marquante qu'Annie Lennox est sans conteste casse-gueule pourtant cette version acoustique mise en scène à l'aide d'un violon, une contrebasse et guitare sèche, est époustouflante. Allison n'a jamais été aussi proche de l'émotion, son interprétation à la fois sobre et passionnée est totalement bouleversante. Sans conteste possible, l'une des meilleures reprises de l'année 2010. La belle atmosphère planante qui parcoure Going Home Tonight en fait l'un des mes morceaux préférés de l'album (avec Why, Spiral, I Don't Know et Wake Up). Magnifique. L'album se clôture sur une note plus relevée avec le vivifiant et brave No Matter The Battle. Pour la petite info, l'album contient également deux versions alternatives des titres Why et Throw Your Arms Around Me.

Un septième album d'excellente facture mettant en valeur une Allison Crowe qui s'impose, de plus en plus, comme l'une des très grandes vocalistes et artistes du Canada.

Note Finale : 15,5/20

Site Officiel

MySpace

Facebook

Où se Procurer ses Albums ?

Une adresse essentielle : son Store

Bandcamp

Cdbaby

Amazon.com

Mapplemusic.com

Vous pouvez même le télécharger gratuitement sur Jamendo

Allison Crowe - Spiral

5 commentaires:

Dam a dit…

Où qu'il est ton post sur les reprises d'hallelujah je le trouve pas? j'aimerais voir lesquelles tu as choisi et si tu as trouvé un véritable concurrent à Mr Buckley ce qui me semble totalement impossible

saab a dit…

@ Dam :
pas de concurrent en vue hélas par rapport à la version de Jeff Buckley mais voici mon post de l'époque :
http://withmusicinmymind.blogspot.com/2008/12/chanson-hallelujah-une-chanson-devenue.html

Aurélie a dit…

une belle découverte mais pas de coup de cœur, heureusement que ça n'arrive pas à chaque fois sinon je serais ruinée lol

Erich a dit…

I love the music of Allison Crowe and the way she approaches her creation. No Sony no Warner or other megacorporation to shape her art. I am excited to explore this new album of songs!

I know that Hallelujah is not on this CD but, Allison Crowe has the most amazing performance of Leonard Cohen's song I have heard. It is not right to compare kd lang, Jeff Buckley, John Cale, Rufus Wainright etc. Each has their own style and each their own fans. I have my favorite, and the song, is for everyone to love.

Thank you for such great information and music.

Anonyme a dit…

Allison est à voir absolument sur scène ! Pour ma part, je n'avais pas réellement flashé sur l'artiste jusqu'à ce que j'assiste à l'un de son concert !
Allison sera en concert à Gentilly le 2 octobre à 20h (c'est tout près de Paris !) et seulement pour la somme de 10€ !
réservations : 01 47 40 58 67

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails