Pages

mardi 5 janvier 2010

2009 - Richard Hawley - Trulove's Gutter - Review - Chronique d'un chef d'oeuvre à vous briser plus d'un coeur






Laurent du site Nagagate me faisait la remarque dans un commentaire que je parlais que très rarement des artistes masculins, c'est vrai, c'est un constat évident : mes coups de coeur depuis quelques années se dirigent plus aisément vers une jeune donzelle et quand je vous parle d'artistes masculins qui me tiennent à coeur comme Dave Tate, Jason Bajada, Grizzly Bear, Terry Callier, Lee Fields ou Moto Boy c'est un peu le désert concernant vos ressentis, je ne me sens pas vraiment encouragée même si je persiste et signe que ce site musical n'est pas entièrement dévolu aux belles blondes suédoises. La preuve est : je vous parle aujourd'hui de mon crooner préféré : non pas Chris Isaak mais du britannique flegmatique et un brin ringard le magnifique Richard Hawley. Il y a presque deux ans jour pour jour que je chroniquais son dernier opus brillatissime : Lady's Bridge plus formaté mais non moins génial que ses premières oeuvres.

Pour son 6ème album Trulove's Gutter, l'artiste qui possède sans doute l'un des plus belles voix masculines au monde a décidé de revenir dans la sobriété et l'introspection, fini les touches kitsh par-ci par-là, l'heure est à la mélancolie et la subtilité. Je dois l'admettre, j'ai eu difficile de m'immerger dans cet album dense, long (certaines pistes dépassent les 8 minutes, sic) et très lent, composé uniquement de ballades folk dandiesques à vous briser le coeur. Pourtant, il ya un mois, je l'ai écouté dans le noir le plus complet avec mon casque (accessoire indispensable pour saisir toutes les subtilités et finesse des arrangements et du fond sonore) et la magie s'est enfin opérée. Non seulement cet album est le plus abouti de la carrière de Richard mais c'est également un chef d'oeuvre qui mérite d'être dans tous les top 10 de 2010. Tout simplement. Je pourrai disserter le long d'un nouveau paragraphe à propos de toutes les qualités que contiennent les neuf petits miracles de l'album mais il suffit d'écouter les brillants et heartbreaking For Your Lover Give Some Time et Open Up Your Door pour reconnaître que les mots sont vains et ne sauraient retranscrire l'état d'apensanteur mélancolique dans lequel la musique du plus beau crooner du monde me met lors de son écoute.

Un album sobre, brillant, intemporel, magique. Un chef d'oeuvre qui mérite ebaucoup plus de visibilité sur les blogs et pas seulement sur les sites spécialisés. A méditer.

Note Finale : 20/20
Site Officiel
MySpace

Où Acheter ce chef d'oeuvre ?

Fnac
Amazon

Cdwow


Richard Hawley - Truelove's Gutter

4 commentaires:

Paul C. a dit…

Superbe album. Très lent, parfait pour la nuit.

Difficile d'en parler, je m'essaye en vain à sa chronique depuis bientôt deux mois.

Dam a dit…

la gifle sur la dernière chanson, il y a un petit côté Syd Matter et Perry Black je trouve. c'est somptueux, mais d'accord avec Paul C, vraiment pas simple d'en parler

Julien Lafond-Laumond a dit…

J'ai mis longtemps à m'y faire à cette lenteur. Je n'aimais que Open Up Your Door (chanson de 2009 ?).

Mais maintenant j'y suis. J'ai trouvé mon successeur à Is a Woman de Lambchop dans le genre songwriting à écouter comme du Brian Eno.

saab190780 a dit…

@ Paul C. et Julien Lafond-Laumond :
Et des nouveaux venus ;-)
Cela a été une torture d'écrire sur cet album parcouru d'atmosphères particulières qui dépassent tous les mots ,-)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails