Pages

jeudi 16 octobre 2008

2003 / 2008 - Stephanie McKay - McKay / Tell It Like It Is - Une étoile de de la soul est née

McKay - Eponyme (2003)
Tracklisting :
01. Intro
02. Tell Him

03. Bluesin' It
04. Sadder Day

05. Thinking Of You

06. How Long
07. Rising Tide
08. Loving You

09. Take Me Over

10. Five Days Of Faith
11. Thadius Star
12. Echo


Cela fait plus de 5 ans maintenant que je suis passée à côté de ce petit chef d'oeuvre et oui, je connaissais l'existence de cet opus dès sa sortie mais n'ayant jamais pris aucun renseignement à son encontre et me fiant malencontreusement à sa jaquette très streets ou urbain (pourquoi ce terme, je ne saurai vous dire?) je pensais que c'est encore une rapeuse, ou quelque chose de ce genre et bon mis à part Missy Elliott, ce n'est pas ma tasse de thé que du contraire. Et bien j'avais tout faut comme d'hab' en quelque sorte. C'est bien d'une chanteuse dont il s'agit et pas des moindres, je peux avancer sans trop me tromper qu'elle est pour moi et pour certains critiques l'une des plus grandes chanteuses de soul actuelles : sa voix proche de celle de Minnie Riperton est fantastique : souple, expressive, douce, sensuelle, elle est imposante et peux sans conteste égaler les performances de celles de Jill Scott et d'Erykah Badu (les reines). Bref, je ne m'en suis pas encore remise de cette découverte d'il y a quelques semaines.

Cependant, McKay (elle n'a pas utilisé son prénom pour son premier album) n'est pas qu'une voix aussi ahurissante soit-elle, non, non, elle est bien plus que cela, sa plume vindicative, rebelle, dénonce les injustices commises dans le monde, dans sa communauté et bien plus encore. Curtis Mayfiled et Marvin Gaye sont ses maîtres d'inspiration et cela fait chaud au coeur d'entendre une chanteuse actuelle chanter autre chose que des sujets concernant l'amour et les coeurs brisés (bouhhh) de façon conventionnelle et accrocheuse afin de faire un hit. Bref, si vous an avez marre de ces pseudos chanteuses que sont Leona Lewis (dixit la pleurnicharde), Duffy (si je l'entends encore une fois son yeh yeh yeh, il se pourrait que je fasse un malheur) ou encore Estelle (j'ai besoin de producteurs reconnus pour faire un hit et en plus elle se permet de tenir des propos racistes sur ses conseurs blanches qui font, la seule exception eétant Amy, une musique aussi insipide que la sienne), je vous conseille ardemment de vous arrêter ici pour découvrir une vraie Artiste avec un grand A et non un produit marketé : (Stephanie) McKay.

Quant au contenu du cd ? Etant donné que j'ai qualifié cet opus de petit chef d'oeuvre c'est qu'il le mérite amplement car sa musique est un mix de soul, hip hop et trip hop, d'ailleurs j'applaudis à tout rompre son co-écrivain et co-producteur Geof Barrow (membre fondateur et instrumentaliste au sein du groupe alternatif Portishead) qui a pris le pseudo de Fuzzface au crédit qui a injecté au son nouveau et original en mixant soul, funk, reggae, hip hip avec du trip hop et la recette prend magnifiquement. Et les chansons ? Toutes des bombes, toutes sublimes sans même faire preuve d'exagération (qui peut me caractériser de temps en temps). D'abord, les chansons émouvantes qui vous prennent aux tripes : Tell Him (avec ses choeurs magnifiques et déchirants, Sadder Day qui est un pur chef d'oeuvre (à écouter de toute urgence) qui possède une sensibilité trip hop magnifique, les supra sexys mid tempo : Thinking Of You et Loving You qui sont de la veine des meilleures productions de Diana Ross (Love Hangover) ainsi que les sublimes chansons au ton définitivement engagé : How Long, Five Days Of Faith et Echo sans oublier l'incroyable mid tempo Take Me Over : un mix de reggae/trip hop.

100/100 : Impossible de ne pas aimer cet album même : fort et poignant à l'image de la dernière plage boulerversante Echo, cet opus a tant de qualités que cela pourrait prendre plus que quelques paragraphes pour les citer tant elles sont nombreuses. Une voix phénoménale, des chansons aussi bien écrites qu'arrangées, une vrai âme (la soul) habite cet opus qui a été mis de côté de la façon la plus honteuse qui soit. Un chef d'oeuvre méconnu et oublié, bref un album qui mérite votre attention, car cela fait trop longtemps qu'il est dans l'ombre. Précipitez-vous les yeux fermés.

Tell Him :


Tell It Like It Is (2008)
Tracklisting :
01. Tell It Like It Is

02. Money
03. Jackson Avenue

04. This Letter

05. Oh Yeah
06. Sure Feels Good
07. Say What You Feel

08. Kinky

09. Where Did Our Love Go?
10. Little More Time
11. FIYA

12. Oxygen


Redevenue Stéphanie McKay depuis 2006, la chanteuse a connu une traversée du désert en ce qui concerne sa carrière solo malgré de nombreuses collaborations (mis à part un Ep Eponyme sortie en 2006 dans l'indifférence générale) mais heureusement elle a bénéficié de l'aide d'une petite maison de disque underground et de la création de son propre label afin de sortir le successeur tant attendu de McKay (5 ans c'est long sauf pour moi qui ne l'ai découverte qu'il y a quelques semaines). Pour ce deuxième opus Tell It Like It Is la new yorkaise veut retourner à ses sources : fini les influences anglaises trip hop bonjour la musique des années 60's et surtout des 70's mais il ne s'agit pas de la Motown comme cela est si à la mode actuellement mais plutôt de funk/rock, le beat est plus hip hop façon old school que R1B afin de donner une énergie plus sauvage et moins ronronnante que celle dont bénéficie les albums de ses mièvres concurrentes.

La chanteuse a vécu des épreuves difficiles (la grossesse de sa jeune nièce, elle a assité à un assassinat) mais ne baisse jamais les bras et si ses textes sont toujours aussi percutants que bien à-propos, ils ne sont pas dénués d'espoir ou de nostalgie réaliste. Le morceau Tell It Like It Is qui ouvre l'album frappe très fort, une vraie bombe groovy et funky, un morceau réaliste qui remet les pendules à l'heure sur la vraie vie dans les rues d'Harlem. Money reste dans le même état d'esprit délicieusement funky et puis survient Jackson Avenue est le morceau type qui aurait du faire d'elle une big star mais en raison du mauvais goût des programmateurs, restera dans l'ombre malgré un superbe refrain et un groove imparable. Un single sublime. This Letter sort des sentiers musicaux habituels de Stephanie, plus sobre, cette ballade sur les souffrances endurées par les proches des soldats partis en Iraq est aussi émouvante que réussie. Un morceau juste et puissant sans faire dans le pathos.

Oh Yeah revient à un son funk, sexy et affirmé de Stephany en grande forme sur ce morceau très entraînant qui dégage une très belle énergie. De Même Super Feels Good dégage la même énergie lumineuse et positive, c'est définitivement très funky et réussi. Say What You Feel est la bombe, le chef d'oeuvre, le morceau renversant de cet opus, le genre de morceau qui sonne 70's. A écouter d'urgence. Kinky lui fait le pont entre les sonorités rétro funky et sonorités nu-jazz actuelles, un morceau époustouflant et ambitieux. Where Did Our Love Go? Pour la première fois Stephanie McKay s'octroie une pause ballade en compagnie du talentueux Anthony Hamilton, et le résultat est plus que convaincant, il est émouvant. Little More Time est un morceau plus sombre et sinueux que le reste de la tonalité de l'album avec un son funk/rock. Superbe. Dans la même veine Fiya est un morceau encore plus nerveux que son prédécesseur avec des sonorités funk/hip hop et électro. Absolument indispensable à écouter. Oxygen clôture avec brio l'album, cette reprise de Willy Mason version bluesy/gospel est une piste magnifique qui vous hantera encore longtemps après la fin de son écoute.

100/100 : alors que je désesperais d'avoir entre les main cette année 2008 un concurrent à l'album au dernier opus d'Erykah Badu, Stephanie Mckay est réapparue sur une scène soul boursoufflée, répétitive, avalée en grande partie par la pop. A l'image d'une pluie salvatrice dans le désert, elle démontre que les toutes les chanteuses soul ne tombent pas dans les vilains clichés des éternelles chansons d'amour. Battante, Stéphanie est plus que jamais impliquée sur cet opus qui est du même calibre que son premier opus, en effet, on est pas loin d'un disque qui sera très certainement un classique de la soul d'ici peu. Bref c'est tout simplement l'un des meilleurs albums 2008 toutes classes confondues. A écouter d'urgence pour ceux qui pensent que la soul rime avec les starlettes de la FM.

Tell It Like Its Is (live - une performance exceptionnelle) :


Say What You Feel :

8 commentaires:

nagagate a dit…

Encore une perle!
j'ai tout écouté et j'ai tout aimé. Je peux même te dire que c'est tout à fait un son comme j'aime fort! je metterais simplement un bémol pour la toute dernière Oxigen différente!

Une belle découverte pour ma part.

Bizz

Michael a dit…

Belle découverte ! J'aime beaucoup avec quand même une net préférence pour le premier album que je trouve plus original au niveau du son. Le deuxième fait un peu "remake 70's" - même si il faut avouer que c'est pas mal.

saab a dit…

@ Nagagate :
Je me doutais bien que cela pourrait te plaire, c'est une artiste soul qui mérite qu'on parle d'elle.

@ Michael :
Tu as tout à fait raison, le son en ce qui concerne le premier opus est vraiment original (la griffe de Goef Barrow) mais je ne trouve pas que le deuxième fasse remake car il possède sa part d'originalité surtout vers la fin de l'album. Et comme tu le dis en conclusions : c'est pas mal ;-)

My Head is a Jukebox a dit…

Je ne connaissais pas, je pense que cela va beaucoup me plaire !!

Merci pour la découverte

Aurélie a dit…

je ne connaissais pas du tout, je vais découvrir !

sappho a dit…

J'ai le 2eme album depuis quelque temps déjà mais à part "Jackson Avenue", je ne me suis pas encore vraiment penchée dessus.Mais y a pas de raison que ça ne me plaise pas.
J'ai écouté le 1er album ici et j'aime beaucoup "Sadder days".Effectivement on sent la Portishead's touch :)

Jess a dit…

Excellent article !!
Bise.

saab a dit…

@ Jess :
j'ai oublié de te le dédicasser car j'ai pensé à toi, tu avais toi-même écrit sur Stephanie lors de son premier album, je savais que cela te plairait.

Bises ma belle.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails