Pages

vendredi 24 octobre 2008

2006 / 2008 - Ayo - Joyful / Gravity At Last - Reviews - Chronique d'une chanteuse expressive et sincère

Joyful (2006)
Tracklisting :
01. Down on my knees
02. Without you


03. Letter by letter
04. How many times ?
05. And it's supposed to be love


06. Watching you
07. Only you


08. Help is coming


09. These days
10. Life is real
11. What is love ?


12. Neva been

Sortie de nulle part peu avant l'été 2006, Ayo a bénéficié d'une solide campagne marketing de la part d'Universal Music pendant plusieurs mois, je n'y ai pas cru au début à cette magnifique chanteuse attachante...prenant le raccourci de me dire que cela n'allait être qu'une chanteuse parmi d'autres détentrice d'un seul tube et d'un album moyen calibré pour la vente... et le recyclage. La bonne nouvelle c'est qu'il n'en est rien, cette jeune femme née en Allemagne d'un père nigérien et d'un mère roumaine s'impose avec ce premier opus Joyful comme une artiste authentique, certes elle ne révolutionne en rien l'univers musical folk/acoustique mais finalement les bonnes vieilles recettes (ficelles) ont du bon car la musique d'Ayo s'avère être d'une fraîcheur, d'une légèreté (grave) et d'une douceur infinies.

Down On My Knees qui sonne l'ouverture de l'album et qui a été, on va bien l'avouer, matraquée par tous les médias existants, est, avec le recul, une supplication amoureuse de ne pas l'abandonner, un cri du coeur, un cri du corps, d'une enfant, d'une amoureuse, cette chanson universelle s'avère sublime. Un vrai bijou (dommage que la forte médiatisation ait très certainement amoindri la portée émotionnelle de ce morceau). Dans la même lignée mais en version plus douce Without You est une ballade émouvante avec des sonorités blues/tziganes. Letter By Letter aux douces sonorités reggae acousiques ne peut que rendre zen alors qu' How Many Times ? revient au fameux cri du coeur d'Ayo désabusée qui n'a que peu d'espoir de retrouver l'être aimé. And it's supposed to be love est une reprise somptueuse du morceau d'Abbey Lincoln. La voix d'Ayo se fait d'une incroyable douceur enfantine sur ce titre à la fois lumineux et grave. Une pépite ! A écouter.

Watching You est la première chanson vraiment tendre et maternelle, Ayo baisse ses gardes et se laisse attendrir par l'être-aimé (certainement son jeune fils). So simple and beautiful. Only You est un mid tempo au rythme indolent, cette chanson lumineuse et remplie de délicatesse ne peut que faire le bonheur des tympans. Help Is Coming est après Down On My Knees, la chanson qui possède le rytme le plus soutenu, on retrouve également une Ayo plus engagée et vivante que jamais. Un vrai bonheur. These Days, chanson intimiste sur la nature humaine et ses travers, possède ce petit quelque chose de spécial de profondément humain et authentique qui rend cette chanson très attachante. Life Is Real est un mid tempo irrésistible, au rythme très accrocheur dans lequel Ayo assume sa vie et son tempérament sans se préoccuper de ce que pensent les autres, superbe tandis que What Is Love est une douce complainte sur l'amour, le résultat est magique, si si il suffit d'écouter, cela donnerait presque envie de verser une petite larme. Neva Been termine sur une note positive et lumineuse cet album à forte portée mélancolique. Un rythme enjoué vient clôturer ce (bref) moment de bonne humeur.

85/100 : c'est certainement la note maximale que l'on peut accorder à cet opus, non qu'il ne le mérite pas, mais il est vrai que le producteur Jay Newland (Norah Jones) ne s'est pas cassé une pate sur le projet. Certaines critiques ont mis en évidence que beaucoup de chansons sont dotées des mêmes rythmiques et arrangements, et je ne peux que me remettre en évidence le seul défaut de ce cd. Car le reste est irréprochable. La couleur acoustique/folk/reggae/soul/blues et la belle unité qu'elle confère à l'album lui donne un cachet simple, doux, élégant, intimiste. Ensuite le voix d'Ayo est, il faut l'avouer, sublime, soulful, pleine de nuances, au groove naturel, reconnaissable entre toutes, elle se démarque nettement de par son aura lumineuse et volontaire. Finalement les textes d'Ayo sont certes simplement écrits mais justes et authentiques : son enfance déchirée, ses relations chaotiques avec son père et sa mère, son amour inconditionnel pour son fils, l'identité humaine et ses travers, les déceptions amoureuses, elle raconte ce qu'elle vit, ce qu'elle ressent, elle ne joue pas comme beaucoup d'autres artistes, elle vit sa musique et la partage avec une générosité déconcertante.

Down On My Knees :




And it's supposed to be love :





Gravity At Last (2008) :
Tracklisting :
01. I Am Not Afraid
02. Maybe (Ayo Blues)


03. Slow Slow (Run Run)
04. Love and Hate
05. Get Out of My Way


06. Better Days


07. Change
08. Piece of Joy


09. Lonely
10. Sometimes
11. What's This All About?
12. Mother


13. Thank You
14. Sometimes (Home Acoustic)

Alors, Ayo est-elle un feu de paille ou possède-t-elle le feu sacré ? Je suis plus que tentée de dire qu'elle a ce feu qui brûle et qui fait d'elle l'une des plus belles découvertes depuis 2006. Elle revient cette année avec un nouveau style, une personnalité plus affirmée, elle a pris du recul devant le succès inattendu de son premier opus et de la tournée qui a suivi et qui a permis de la faire aimée de milliers d'entre-vous. Tout d'abord, cette cover (+ les photos du livret) de Mondino est absolument fabuleuse : simple, classe et élégante. Il n'y a pas que sur la forme que ce nouvel album est plus stylisé, plus sophistiqué, le contenu plus éclectique (plus électrique également) bénéficie d'arrangements plus sophistiqués, plus travaillés. Cependant, cela n'enlève en rien à la fraîcheur de la musique d'Ayo (album réalisé dans un studio analogique en... 5 jours, autant dire dans des conditions Live), au contraire cela la conforte dans son avancés d'artiste complète.

I Am Not Afraid, chanson nerveuse et envoûtante, ouvre l'album sur des paroles sages, réfléchies et humbles sur le fait que l'on ne peut savoir à l'avance ce que la vie nous réserve. Maybe (Ayo Blues), première chanson aux couleurs clairement blues, Ayo apporte fraîcheur et féminité à un style souvent qui reste de la panache des hommes. Un morceau superbe et entêtant. Slow Slow (Run, Run) qui est utilisé pour promouvoir cette nouvelle galette, n'est pas bien comprise par le grand public ce qui risque de dsservir Ayo. Blues, gospel et reggae font excellent ménage sur ce morceau électrique qui évoque l'âme humaine perdue/tourmentée. A écouter jusqu'au bout pour les magnifiques choeurs masculins. Un excellent morceau. Love Or Hate, première ballade de l'album n'est pas sans rappeler les productions du premier opus, cette piste émouvante n'est pas sans nous procurer des frissons... Get Out of My Way bercée sur un rythme reggae est très accrocheuse, cette piste aurait sans doute fait le bonheur des auditeurs en guise de premier single. Une belle instrumentation, une superbe mélodie, Ayo : pleine de nuances et attachante. Superbe. Better Days, ballade mélancolique, pourrait émouvoir un coeur de pierre. Sans tomber dans le pathos (ce qui aurait été facile) on reste dans l'émotion pure, immédiate. Bénéficiant de joli arrangements de cordes, cette piste est l'une des plus belles et remarquables de l'album. Une perle.

J'adore également la suivante Change avec son rythme afro-beat accrocheur (pas loin du son d'un certain Keziah Jones) et vivant bénéficie d'une belle mélodie nerveuse. Piece Of Joy sort des sentiers musicaux usés par Ayo, cette ballade folk/country/acoustique ajoute une touche de magie à l'univers musical d'Ayo. Le résultat est simple, émouvant, parfait. Lonely qui parle de ses rapports conflictuels avec son père, de nouveau frappe le cible en plein milieu, cette chanson mid tempo vient du coeur, Ayo chante son soul, sa déception et le constat qu'elle et son père ne peuvent vivre l'un sans l'autre. Sometimes, à l'instar de Piece Of Joy, est une ballade douce et tendre. What's This All About ? est un des plus belles réussites de l'album, profonde et engagée sur la condition humaine, Ayo resplendit dans ce rôle. Mother est sans conteste la chanson la plus émouvante du répertoire d'Ayo, ayant pour thme central les relations compliquées avec sa mère, Ayo crie de nouveau son désespoir d'être dans l'incapacité d'avoir nouée une relation saine avec sa mère. Sublime. Thank You est une ode gospel/soul émouvante au Lord de ne jamais l'avoir laissée tombé, elle le remercie pour toutes les bontés qui lui ont été accordées. Sometimes (Home Acoustic), comme son titre l'indique, est une belle chanson acoustique qui clôture de façon sensible l'opus.

90/100 : Si la musique d'Ayo perd en surprise, elle se rattrape grâce à son éclectisme plus assumé, cela ne ressemble plus à un melting-pot mais à des chansons dotée d'une vrai tournure musicale et d'arrangements plus fouillés. Jay Newland est toujours aux commandes mais Ayo co-produit et reste maîtresse des compositions, du début à la fin cela sonne comme un album personnel. De nouveau, on ne peux qu'être attendri et touché par le naturel et la sincérité de cette artiste qui fait partager ses inquiétudes, ses engagements, ses déceptions et sa foi. Plus mûr, plus abouti, cet opus qui n'est pas une redite du premier album est habité par une Ayo magnifique, charismatique, à fleur de peau.

Slow Slow (Run Run) :




Better Days (Live) :



6 commentaires:

Akram a dit…

je préfére également le second opus d'Ayo, plus abouti que le premier !

Bien vu les review !

My Head is a Jukebox a dit…

j'avais bien aimé le premier avant de me lasser un peu. Je n'ai pas encore écouté le deuxième. Moi aussi j'ai pensé qu'elle ne serait qu'un feu de paille. Il semblerait que l'on ai tort et c'est tant mieux !

Régis.

Jess a dit…

Ce nouvel opus est une vraie réussite. Bonne semaine :o)
(jolie page d'accueil encore une fois!)

saab a dit…

Merci Jess, et pour une fois c'est bel et bien une photo de moi, c'est le levé de soleil dans mon petit village ;-)

Anjelica a dit…

Je n'ai pas encore découvert le second album. Le 1er fut mon coup de coeur de l'année dernière :)

saab a dit…

Alors celui-ci va vraiment te plaire également ;-)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails