Pages

lundi 20 octobre 2008

2008 - Emily Jane White - Dark Undercoat - Reviews - Chronique d'une jeune folkeuse qui possède la trempe des toutes grandes



dark undercoat by Sabine De Greef on Grooveshark

Je vous en avais déjà parlé il y a deux mois mais cela fait presque une demie année que j'ai sympathisé avec la musique d'Emily Jane White, bien avant l'ébullition de la blogosphère francophone à son encontre, c'était sur le site d'Armando : dubleudansmesnuages. Sorti sur le label Double Negative en 2007, il a été réédité par Talitres en avril 2008, ce qui m'a permis de me procurer plus facilement cette copie (en France, en Belgique, il faut commander, ce n'est pas une blague!). Je n'ai pas l'envie d'épiloguer davantage sur celle que je considère comme l'une des plus importantes découvertes folk féminin (avec comme critère la sortie de leur premier Lp) de cette année 2008 (avec Laura Marling, Mariee Sioux, Lisa Hannigan et Jessica Lea Mayfield... et sûrement d'autres que j'oublie, mea culpa).

Bessie Smith : "I Would Die In Heaven Just To Meet Your Soul" cette phrase résume l'admiration sans bornes que voue Emily Jane White à cette chanteuse de blues des années 20's et 30's. Poignant et mélancolique, sa musique fluide et douce m'a transportée et émue. Un joyau. Hole In The Middle durcit le ton sur un son plus rêche, moins lisse : les paroles torturées sur le fait d'être américain aux yeux du monde sont d'une grande justesse. Dur, sans concession, magnifique. Dark Undercoat propose un morceau folk éthéré sombre, linéaire dans sa construction, sur lequel Emily hypnotise l'auditeur, lui jette un sort, on en redemande. Dagger est un morceau monumental : très minimaliste dans sa structure : quelques accords de guitare réverbérés et cette voix entêtante, l'émotion qu'elle insuffle à ce morceaux procure des frissons immédiats. Time On Your Side est le morceau peut être le moins sombre : si les paroles ne sont pas des plus positives, une dose de légèreté est amenée par le jeu de guitare acoustique. Joli.

The Demon met de nouveau en évidence cette sobriété qui caractérise la musique d'Emily : un piano réverbéré (qui donne un aspect légèrement gothique) / voix qui rend ce morceau, d'une beauté glaciale, somptueuse. Sleeping Dead est le premier vrai morceau que l'on peut qualifier de clairement folk/blues : sombre et habité par les fantômes, c'est un bijou. Blue, il est vrai n'est pas sans rappeler l'excellente Alela Diane, un folk minimaliste, transcendé par une Emily désabusée. Wild Tigers I Have Know est un chef d'oeuvre qui constitue l'apogée de cet opus : un piano/voix rempli à la fois de tristesse et de réalisme. Bouleversant. Two Shots To The Head clôture sur une touche à la fois douce (la musique de fond) et froide (les paroles qui traitent de la mort), un mélange qui donne un résultat superbe.

Un album sombre avec un petit côté dépressif à ne pas mettre dans toutes les mains. Emily Jane White fait preuve d'une maturité et d'un sens du réalisme redoutable concernant la nature humaine et les démons qui l'affectent, les paroles sont assez crues et morbides mais le tout est tempéré par la douceur des arrangements qui de temps en temps font songer à Mazzy Star ou à Cat Power. Cependant, Emily impose sa propre personnalité, à l'instar de la découverte d'Alela Diane l'an passé, elle s'impose définitivement avec un album magnifique et bouleversant. On vous l'a surêment déjà affirmer mais je le répète : si vous êtes amateur de folk music, ne passez pas à côté de cet album qui a marqué d'une pierre blanche l'année 2008.

Note Finale : 18,5/20

Site Officiel, MySpace

Ou Acheter cette merveille ?


Talitres, Important Records

Emily Jane White - Dark Undercoat



4 commentaires:

Bob August a dit…

Emily Jane White a un petit quelque chose de Lhasa de Sela dans la voix - surtout pour son deuxième opus intitulé The Living Road

saab a dit…

Salut Bob,

J'espère que tes vacances se sont bien déroulées, et je suis à 100% d'accord avec toi il existe une ressamblance vocale entre ces deux artistes, cela fait un moment que je n'ai plus écouté Lhasa, il va falloir que je m'y remette un peu, leur musique est magnifique ;-)

Pascalinou a dit…

aaaaaah Emily,

je l'ai vu en concert à la maison de la musique le mois dernier. j'ai bien aime :-)

Faut que tu écoute un groupe qui s'appelle Rue Royale. c'est un duo folk vraiment sympa

bise

Xavier a dit…

Très bel album effectvement! un peu tot encore pour dire qu'elle s'installe définitivement... mais la suite te donneras surement raison!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails