Pages

lundi 20 septembre 2010

2010 - The Forest & The Trees - Premier Opus Eponyme - Review / Chronique - Un couple indie pop qui nous fait partager leurs rêves


<a href="http://theforestandthetrees.se/album/the-forest-the-trees">The Forest &amp; The Trees by The Forest &amp; The Trees</a>


En couple dans la vie et sur scène, Linnea et Joel Edin forment le duo Forest & The Trees. Ces deux jeunes mariés suédois ont décidé de nous faire partager leur univers musical indie pop qui leur a valu quelques comparaisons flatteuses mais relativement injustifiées avec Arcade Fire. En effet là ou les canadiens se montrent souvent ambitieux flirtant dangereusement avec une certaine redondance et s'attirant par conséquent une surestimation des médias qui va du petit blog aux professionnels qui font référence, The Forest & The Trees sont beaucoup plus humbles et classiques dans leur façon d'appréhender la musique. Le duo apporte un soin particulier et soigné aux arrangements et mélodies de leurs compositions ce qui donne un caractère aérien et rêveur à leur musique qui pourrait se résumer à de la dream pop de chambre. A l'image d'un couple moderne, Linnea et Joel se partagent les tâches dans tous les domaines du chant à la production, ce qui permet vraiment d'affirmer qu'il s'agit d'une belle création commune à tous points de vue.

Au travers de leur premier album éponyme sorti en mai 2010, le couple est arrivé à tirer son épingle du jeu grâce à un menu musical alléchant : indie pop/rock luxuriant et lyrique le tout saupoudré d'une touche vintage issue des nineties. Si cet opus se démarque avec la présence d'au moins trois futurs "singles" particulièrement réussis qui accrochent l'oreille de façon instantanée : Mother qui mêle dream pop et country de façon réjouissante, le vitaminé et estival  To The Forest (I Need Some Peace) ou encore l'incandescent et jouissif Run c'est cependant dans le cadre de la dream pop que le duo arrive à toucher profondément et faire rêver l'auditeur en manque de câlinerie musicale. L'esprit de Paris est revisité sur le bel onirisme développé sur The Barber, le psychédélisme The Bohemian Boy préfère les volutes et vertus d'un psychédélisme candide tandis que le duo se montre désarmant sur la merveilleuse ballade acoustique In The Summer. Hold Me Close, Hold Me In Your Arms constitue sans aucun doute le pic du romantisme planant de l'album cependant c'est sur la troisième et dernière partie de l'album que le duo montre son vrai visage ou plutôt son visage à venir : l'album clôture en effet sur plus de subtilité, de sobriété et de maturité. Le sonorités perdent de leur lustre au profit d'émotions nuancées et de davantage d'intimisme : le dense et émouvant Dreams qui donne la chair de poule, l'escapade lumineuse Escape, la ballade vibrante et pudique Seventeen,  et la féerie diffusée par l'épique By The Trees qui nous transporte dans un rêve intense aux contours cauchemardesques l'attestent.

Un album indie pop à découvrir sans tarder, peu de médias ont relayé la sortie de cet opus qui figure parmi mes albums pop préférés de 2010. Un duo qui a le don de faire de la musique romantique onirique et authentique est tout simplement incontournable.
Note Finale : 17,5/20

Site Officiel

MySpace

Facebook

Ou se Procurer ce Bijou ?

Bandcamp

Rough Trade Shop

The


0 commentaires:

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails