Pages

samedi 18 septembre 2010

2006 (Réed. 2009) - Nina Kinert - Let There Be Love - Review / Chronique - Une artiste à redécouvrir en mode folk dépouillé





Le rythme effréné des posts publiés sur mon blog musical me fait de temps en temps oublié les artistes qui comptent vraiment pour moi. Nina Kinert en fait partie. Pets & Friends faisait partie de mes albums pop/folk préférés de 2008 et l'artiste vient de donner des nouvelles quant à la sortie d'un futur opus Red Leader Dream prévu pour novembre 2010 et qui annonce plus que jamais un tournant musical très électro pop mystique (son nouveau morceau Play The World en écoute ici). Alors pourquoi, en attendant, ne pas regarder dans le rétroviseur de sa discographie ? Ne connaissant pas son premier album Heartbreak Town (2004) sorti sur Sony Music, d'ailleurs l'artiste ne le renie pas mais ne le juge pas dans des termes positifs, autant évoquer son second album Let There Be Love qui a été réédité à petit prix dans le Benelux via V2 en 2009. Je suis tombée nez à nez dessus l'an passé dans un magasin et me le suis procuré de suite. Je le connaissais déjà il y a deux/trois ans mais je n'avais jamais pris la peine d'écouter ce dernier dans son entièreté.

Comme toujours Nina Kinert émerveille avec sa merveilleuse voix de cristal qui séduit et possède le don de faire fondre le coeur de façon instantanée mais au-delà de cette apparence séduisante, se cache en réalité une folkeuse romantique un brin torturée. Sur Let There Be Love, l'auditeur reconnaîtra aisément les singles : le groovy et velouté Visitor qui s'impose comme un classique instantané à l'oreille, le tourmenté et sombre In My Clutch ainsi que la somptueuse dream pop Through Your Eyes qui a été exploitée dans le cadre d'une campagne publicitaire pour une marque de voiture. Cependant, ces morceaux qui accrochent aisément l'oreille ne sont pas représentatifs de cet album de 13 morceaux. Certains pourront même être déçus des 10 autres chansons : elles pourront vous paraître plus ternes ou monotones comme je l'ai brièvement pensé à la première écoute intégrale. Pourtant, l'auditeur qui prendra le temps de l'écouter, de se désintéresser des singles, ne pourra que tomber sous le charme de ces bijoux folk aux saveurs délicatement americana. L'artiste suédoise n'hésite pas à se mettre à nu sur ces morceaux fragiles et sensibles à l'image du rêveur Let Go Now, du bluesy et sexy Been Not Good, de l'existentiel et spirituel Who Am I Supposed To Be, du chaleureux Hey Jack ou encore de la ballade hypnotique Through Your Eyes.

Un second album indispensable à la découverte pour prolonger le plaisir de (re)découvrir une Nina Kinert sous les couleurs d'un folk dépouillé infiniment touchant. Pour frissonner de plaisir.

Note Finale : 16,5/20

Blog Officiel

Blog

MySpace

Facebook

Où se Procurer ce Bijou ?

Amazon.fr, Amazon.com

Cdon.eu, Bol.com

Let



2 commentaires:

Roderick a dit…

hé oui lorsque les swedish se mettent à la musique c'est souvent assez agréable à écouter, j'aime beaucoup moowalker.

saab a dit…

salut Roderick, bienvue sur WMIMM cela fait plaisir de lire de novuelles têtes sur mon blog :), je suis d'accord avec toi Moonwalker s'avère une pépite, j'en parle ici d'ailleurs http://withmusicinmymind.blogspot.com/2011/03/2010-reed-2011-nina-kinert-red-leader.html

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails